Somalie: La nutrition en progrès

C'est une première depuis 11 ans en Somalie. Le gouvernement, soutenu par l'Unicef et d'autres partenaires internationaux, a mené une étude d'ampleur nationale sur les micronutriments, ces vitamines, minéraux, oligoéléments prépondérants pour le développement du corps, mais que l'organisme ne peut pas synthétiser. Ils sont donc quasi exclusivement apportés par l'alimentation.

Avec notre correspondant à Nairobi, Sébastien Németh

Pendant huit mois des milliers de femmes et d'enfants ont été interrogés dans toutes les régions du pays, ainsi que chez les déplacés. Chacun a décrit ses habitudes alimentaires, avant de donner des échantillons biologiques en vue d'analyse.

Les résultats dressent évidemment un tableau alarmant de la situation, vue l'instabilité et la pauvreté du pays. 17% des enfants sont en malnutrition chronique. Plus de 40% des femmes et enfants sont anémiés, plus de 26% ont des carences en fer, 34% des enfants ont une carence en vitamine A, 11% chez les femmes. Pourtant, ces statistiques montrent de véritables progrès par rapport à 2009. On y observe une meilleure qualité de la nutrition, et une pratique de l'allaitement en hausse.

En effet, suite à la dernière étude, humanitaires et gouvernements ont renforcé leurs programmes de sensibilisation mais aussi de distribution et facilitation d'accès aux micronutriments pour les femmes enceinte, allaitantes ainsi qu'aux moins de 5 ans.

« Ce sont des données inestimables », souligne Werner Schultink. Selon le représentant de l'Unicef en Somalie, l'étude apporte des chiffres très précieux pour les futures politiques nutritionnelles et les opérations humanitaires de demain. « Cela va préparer la voie sur le long terme et sur des stratégies efficaces », explique Werner Schultink.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.