Ile Maurice: Déversement d'hydrocarbures à Pointe d'Esny- Toutes les mesures prises pour atténuer les effets négatifs

La diaspora mauricienne en communion avec les marcheurs de Port-Louis
communiqué de presse

A l'Assemblée nationale, le 28 août 2020 dernier, lors de la séance de la Private Notice Question, le Premier ministre, M. Pravind Kumar Jugnauth, a affirmé que les autorités concernées ont pris toutes les mesures appropriées, dans la limite des ressources existantes, et avec l'assistance des organisations internationales et des pays amis, pour contenir et atténuer les effets néfastes de la marée noire sans précédent, suite au naufrage du vraquier MV Wakashio au large de Pointe d'Esny.

Le Premier ministre a ajouté qu'une enquête approfondie est en cours afin de déterminer les faits et les circonstances qui ont conduit à cette situation. « En vertu de la Merchant Shipping Act, une enquête préliminaire a été ouverte par le Director of Shipping et une cour d'investigation sera instituée, conformément à la section 10 de cette loi », a-t-il précisé.

Contact pris par le NCG avec le MV Wakashio

Revenant sur l'échouement du vraquier, le Premier ministre a indiqué que le MV Wakashio était suivi par la National Coast Guard (NCG), grâce au système d'identification automatique par satellite, depuis le 23 juillet 2020 à 23h30, date à laquelle il est entré dans la zone économique exclusive à 200 milles nautiques. « La NCG a continué à suivre le navire jusqu'à ce qu'il entre dans nos eaux territoriales le 25 juillet 2020 à 18h10 », a-t-il dit.

En outre, a souligné M. Jugnauth, la NCG a contacté le MV Wakashio le 25 juillet 2020, à partir de 18h15, à cinq reprises avant qu'il ne s'échoue à 19h25. Il a fait ressortir que le vraquier est devenu un navire suspect le 25 juillet 2020, alors qu'il se trouvait à six miles nautiques des côtes. Le Premier ministre a déclaré toutefois qu'aucun bateau d'interception rapide ne pouvait être déployé en raison des fortes houles et des conditions de mer difficiles.

Accord de sauvetage

Le Premier ministre a aussi donné des détails sur les conditions du sauvetage du MV Wakashio. Ainsi, le formulaire standard de Lloyd de l'accord de sauvetage a été signé par le propriétaire du vraquier, Okiyo Maritime Corp, et SMIT Salvage Pte Ltd le 26 juillet 2020.

Selon de document, l'équipe de sauvetage a la responsabilité de sauver le navire et de le conduire en lieu sûr. L'équipe de sauvetage a de même l'obligation de faire tout son possible pour prévenir ou minimiser les dommages environnementaux pendant l'exécution des services de sauvetage. « Cela est conforme à la section 147 de la loi sur la marine marchande », a dit M. Jugnauth.

Visite du ministre des Outre-mer

Parlant de la visite du ministre français des Outre-mer, M. Sébastien Lecornu, à Maurice le 16 août 2020, dans le cadre des efforts déployés pour atténuer les effets de la marée noire causée par le MV Wakashio, M. Jugnauth est d'avis qu'elle reflète les excellentes relations bilatérales entre les deux Républiques.

Le chef du gouvernement a rappelé que M. Lecornu avait réitéré la solidarité de la France et laa volonté de continuer à aider Maurice, comme en témoigne l'envoi urgent d'une équipe d'experts et de matériel français pour appuyer les opérations.

Le Premier ministre a réitéré la gratitude du gouvernement envers les organisations internationales et les pays amis, ainsi qu'envers les bénévoles, les citoyens, la société, et le secteur privé qui ont soutenu les opérations de nettoyage du lagon et du littoral.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.