Cote d'Ivoire: Les soutiens de Laurent Gbagbo déposent sa candidature pour les élections

Mme Minata Koné, épouse Zié (en bleu), Coordonatrice par intérim de la Délégation GPS Côte d’Ivoire lors du dépôt du dossier de Guillaume Kigbafori Soro

En Côte d'Ivoire, ce lundi 31 août marque le dernier jour pour les dépôts de candidatures à la présidentielle d'octobre prochain. Les aspirants ont jusqu'à minuit. Ce lundi matin, le président d'Ensemble pour la démocratie et la souveraineté est venu remettre un dossier au nom de Laurent Gbagbo.

Ils se sont réunis par petites grappes dès 7h30 ce lundi matin 31 août pour montrer leur soutien à leur candidat Laurent Gbagbo.

Un cortège qui a grossi au fil de la matinée, avec un message clair. « Nous sommes sûrs à 99% que Gbagbo est déjà élu.

Il sera élu et il va retourner à la présidence. La seule personne que nous attendons aujourd'hui, c'est Laurent Gbagbo. »

Laurent Gbagbo étant toujours à Bruxelles, c'est la plateforme de soutien à l'ancien président qui est venu déposer le dossier en son nom. Son responsable Georges Armand Ouégnin a tenu à remercier la rigueur de la CEI.

Il a aussi adressé un message aux institutions du pays. « L'acte que nous avons posé ce jour traduit notre volonté de nous insurger avec force contre l'exclusion par peur de notre candidat des compétitions électorales à venir.

Le Conseil constitutionnel aura la lourde responsabilité devant le peuple ivoirien de se prononcer sur la validité et la conformité de cette décision de radiation au regard de la Constitution de notre pays »

Si les parrainages requis ont bien été réunis, quatre pièces sont manquantes au dossier, notamment le casier judiciaire de Laurent Gbagbo, qu'EDS affirme ne toujours pas avoir reçu.

Georges Armand Ouégnin a néanmoins insisté sur la nécessité d'une élection juste et apaisée et a appelé Alassane Ouattara à un dialogue franc, sincère et responsable.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.