Tunisie: Lotfi Bouchnaq à La Presse - «Nous ne sommes pas nés pour nous entretuer»

31 Août 2020

Le grand chanteur tunisien Lotfi Bouchnaq se produira dans un concert grandiose qui regroupe des artistes du monde entier, prévu en mars 2021 au Kremlin, à Moscou. Il a bien voulu nous accorder cet entretien.

En mars 2021 vous chanterez au grand Palais du Kremlin à l'occasion du «Jour de la Victoire» qui marque les commémorations des 75 ans de la capitulation allemande et la fin de la Seconde Guerre mondiale.

En effet c'est un concert grandiose qui regroupe des artistes du monde entier. Je suis le seul chanteur arabe à prendre part à ce concert et c'est une chose qui m'honore énormément.

Pour quelles raisons avez-vous été choisi particulièrement pour représenter le monde arabe ?

Je pense que les organisateurs de cet événement ont dû faire une sorte d'évaluation des chanteurs du monde arabe pour sélectionner ceux dont le profil cadre avec l'esprit de ce concert. C'est-à-dire un artiste engagé et qui chante pour une cause juste. Il y a ce côté citoyen et engagé particulièrement dans la cause humaine qui a joué aussi dans cette sélection ainsi que mon statut d'ambassadeur de la paix auprès de l'Organisation des Nations unies. C'est aussi pour ce côté engagé que j'ai pu rencontrer des personnalités comme Habib Bourguiba, Yasser Arafat, Nelson Mandela, Juan Carlos, Mahmoud Abbas entre autres. Dans ma carrière c'est quelque chose de très important de représenter le monde arabe qui honore aussi mon pays.

Quels morceaux de votre répertoire allez-vous interpréter à cette occasion ?

Parmi la liste que j'ai envoyée, les organisateurs ont choisi la chanson «Kelma le-ashab al-karar» (un message pour les décideurs), dont les paroles sont l'œuvre du poète Ridha Chaayer. J'interpréterai aussi deux autres chansons dont les paroles ont été écrites par Adam Fathi sur la musique de deux chansons russes qui datent de l'époque de cette capitulation allemande et qui célèbrent justement cette victoire à tel point qu'elles sont devenues son hymne. Les organisateurs ont été agréablement surpris par cette écriture arabe sur une musique russe.

Un chanteur arabe qui chante pour la paix dans de grandes occasions. Est-ce une manière de donner de l'espoir pour les peuples arabes qui souffrent encore le martyre ?

Tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir et la vie est une lutte. Il y a encore des gens qui ont de bonnes intentions au milieu d'une foule de fous qui perpétuent les injustices et le désespoir. Tant qu'il y a ces gens pleins de bonnes intentions pour lesquelles ils se battent il y a encore de l'espoir. Aujourd'hui beaucoup de gens connaissent les dessous sordides des conflits et ils en ont marre de voir partout des guerres et des innocents qu'on massacre. Nous ne sommes pas nés pour nous entretuer. A nos générations futures nous devons apprendre la meilleure façon d'être utiles à l'humanité et que le fait de vivre ensemble dans la paix n'est pas une chose impossible à réaliser.

A La Une: Presse et Média

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.