Nigeria: La belle histoire d'un jeune danseur nigérian repéré grâce à une vidéo

Un jeune danseur nigérian de 11 ans a vu son rêve devenir réalité. Anthony Mmesoma Madu s'est vu attribuer une bourse d'études par l'American Ballet Theater aux États-Unis. Une vidéo montrant le garçon enchaîner des pas de danse classique dans une cour humide de Lagos était devenu virale au point d'attirer l'attention de la prestigieuse institution américaine.

C'est l'image d'un jeune garçon dansant pieds nus sous la pluie qui a ému le monde entier. La vidéo de la performance d'Anthony Mmesoma Madu a été diffusée fin juin sur Instagram. Elle a été depuis largement relayée, y compris par la célèbre actrice américaine Viola Davis.

Voir cette publication sur Instagram

FACTS ABOUT OUR PROGRAM. Behind those fanciful in class beauty and costumes are lots and lots of backstage hard work. With very little or no resources our kids are training to be the best they can. This is not to bring down anyone but to show their high level of dedication and committments to our program. Who wouldn't be proud of them? What teacher wouldn't pray for students who shows/comes to class with so much desire to learn? Kids who are ready to dance with or without conditions. Imagine what more we could achieve if we have more?🙂 DMs for more information. #leapofdanceacademy #covid19 #donation #vocational #nigerianballetschool #travelingtutusincnigeria #danceacademy #danceeducation #weloveyou #growth #weloveourpartners #yeswecan #dancing #learning

Une publication partagée par Leap of Dance Academy (@leapofdanceacademy) le 17 Juin 2020 à 6 :32 PDT

Au point d'attirer aussi l'attention de Cynthia Harvey, ancienne danseuse étoile et directrice d'une école de ballet américaine. Fascinée par le jeune danseur nigérian, elle part à sa recherche, puis contacte l'American Ballet Theater à New York. Grâce à elle, Anthony Mmesoma Madu a pu suivre ces dernières semaines une formation en ligne délivrée par cette prestigieuse institution.

Formé par un professeur autodidacte

Mais cette belle histoire, c'est aussi une victoire pour Daniel Ajala, le professeur du jeune garçon. Chaque jour, ce danseur autodidacte transforme sa modeste habitation de Lagos en studio de danse, dans lequel il forme gratuitement une dizaine d'enfants depuis 2017.

Grâce au succès rencontré sur les réseaux sociaux, ses élèves ont reçu de nombreuses propositions de formation ou de bourse venues du monde entier. Et Daniel Ajala espère que ce coup de projecteur lui permettra d'ouvrir bientôt un vrai studio pour continuer d'enseigner le ballet aux enfants de Lagos.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.