Cote d'Ivoire: Gbagbo et Soro candidats à la présidentielle

Mme Minata Koné, épouse Zié (en bleu), Coordonatrice par intérim de la Délégation GPS Côte d’Ivoire lors du dépôt du dossier de Guillaume Kigbafori Soro

C'était aujourd'hui la limite de dépôts des candidatures. Parmi les dossiers déposés il y a ceux de l'ex-président Laurent Gbagbo et l'ex-président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro.

C'était aujourd'hui la clôture pour les dépôts de candidature pour le premier tour de la présidentielle du 31 octobre prochain en Côte d'Ivoire.

Au nombre des candidats figurent l'ancien président Laurent Gbagbo et l'ex-président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro. Or tous les deux sont condamnés par la justice ivoirienne. A ces deux candidatures, il faut ajouter celle du président sortant Alassane Ouattara et de son ancien allié Henri Konan Bédié. L

Une foule de militants

C'est une foule importante de militants et de partisans qui ont accompagné les principaux cadres d'Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), une plateforme politique qui a pour référent le président Laurent Gbagbo.

Ce dépôt de candidature de Laurent Gbagbo s'est fait sous haute protection policière.

Après la remise des dossiers, Armand Ouégnin, président de la plateforme (EDS) qui parraine la candidature de Laurent Gbagbo, a expliqué le sens de cette candidature.

"L'acte que nous avons posé ce jour s'inscrit dans le cadre de la réconciliation nationale pour une paix véritable. Non pas la paix par les armes, la répression, la terreur, les intimidations. Mais la paix des cœurs et des esprits à laquelle, à l'instar du président Laurent Gbagbo, notre référent et candidat, le vaillant peuple ivoirien aspire profondément."

A la mi-journée, en absence de Guillaume Soro, président du Groupement du peuple solidaire (GPS), ce sont ses partisans qui ont déposé son dossier de candidature à la Commission électorale indépendante. Minata Koné, coordonnatrice du GPS Côte d'ivoire.

"Nous espérons que le Conseil constitutionnel aura la lourde responsabilité, après ce que notre pays a connu, de faire respecter les droits fondamentaux de l'homme et surtout de valider les candidatures et en l'espèce saura faire triompher la vérité du droit pour éviter de faire le lit à l'arbitrage et le parjure."

Ouattara et Bédié

La semaine dernière, ce sont Alassane Ouattara du RHDP et Henri Konan Bédié du PDCI qui ont été enregistré sur la liste des candidats pour la prochaine présidentielle. Tous les deux disent être candidats pour le peuple.

Alassane Ouattara déclarait : "J'ai une vision pour notre pays. Une vision de stabilité, une vision de sécurité, une vision de paix pour tous les Ivoiriens."

et Henri Konan Bédié: "Cette candidature je la confie au peuple ivoirien, à tous nos chers compatriotes."

Jusqu'à fin septembre pour être (in)validée

La Commission électorale indépendante a trois jours pour transmettre tous les dossiers de candidatures au Conseil constitutionnel.

Les trois poids lourds de la politique ivoirienne que sont Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo vont-ils s'affronter comme au premier tour de la présidentielle de 2010?

Le Conseil constitutionnel a jusqu'à la fin du mois de septembre pour donner la liste définitive des candidats.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.