Ile Maurice: Mort de presque 50 dauphins - La piste des sonars se précise

18 dauphins ont été retrouvés échoués sur les côtes de l’Île Maurice. La cause reste encore à déterminer .
1 Septembre 2020

Les fréquences émises par le sonar de l'Hydrographic Survey Unit du ministère des Terres, qui a sondé la mer en compagnie de la Salvage Team, le samedi 22 août, pour déterminer «l'endroit idéal» en haute mer où saborder la proue du Wakashio, pourraient être à l'origine de la mort des dauphins d'Électre, dénombrés à 47 à hier, lundi 31 août. Cette piste semble se préciser.

Hugues Vitry, maître plongeur et vice-président de la Marine Megafauna Conservation Organisation (MMCO), reconnaît que c'est une possibilité, surtout si les animaux marins sont passés juste sous ces fréquences au moment où l'exercice avait lieu. Il souligne aussi que si des sonars latéraux ont été utilisés à la place de sonars verticaux, le danger auquel ces animaux se seraient exposés est supérieur. «Il faut rechercher l'avis d'un expert en sonars. Je ne peux me prononcer avec certitude.»

Dans un post sur Facebook dimanche, le maître plongeur, qui a été critiqué pour ses prises de position à la suite de la mort des mammifères marins, a tenu à mettre les points sur les «i». Contrairement à ce qu'a dit le ministre Sudheer Maudhoo, le 26 août, Hugues Vitry a précisé qu'il n'a «jamais dit» qu'il n'y avait pas de lien entre le Wakashio et la mort de ces animaux. «Nous devons attendre les résultats des tests de bulles auditives pour déterminer s'il y a eu exposition sous-marine au sonar ou pas, ainsi que ceux des tests de toxines et de bactéries et déterminer aussi si la mort a été causée par d'autres processus.»

La MMCO et la Mauritius Marine Conservation Society sont les deux organisations non gouvernementales qui ont été choisies par les autorités pour être observateurs indépendants durant les nécropsies des dauphins morts. Elles sont épaulées par des organismes internationaux comme l'International Whaling Commission. Une semaine après l'échouement des premiers dauphins morts sur le rivage du Sud-Est et la nécropsie subséquente de leurs cadavres, les résultats des analyses effectuées par le Forensic Science Laboratory sont toujours attendus.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.