Soudan: Des inondations dévastatrices affectent les communautés déplacées et d'accueil

1 Septembre 2020

Les fortes précipitations saisonnières au Soudan ont provoqué des crues soudaines et des débordements de rivières et ont affecté des milliers de déplacés internes et de réfugiés ainsi que des communautés d'accueil au Soudan, a alerté mardi l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Les crues et débordements du Nil ont touché la capitale Khartoum et la ville voisine d'Omdurman. Des maisons et des bâtiments publics ont été gravement endommagés et détruits.

« Un grand nombre de personnes ont désespérément besoin d'un abri. Certaines ont perdu toutes leurs possessions et se retrouvent face à la perspective de recommencer leur vie à zéro », a expliqué une porte-parole du HCR, Shabia Mantoo, lors d'un point de presse à Genève.

Les niveaux d'hygiène et de salubrité au Soudan ont chuté en raison de l'inondation des latrines et de la contamination des réserves d'eau. Une situation qui empêche les habitants d'appliquer les mesures nécessaires de prévention et de lutte contre la Covid-19, telles que le lavage régulier des mains.

Certains établissements de santé ont été endommagés, ce qui entrave leur capacité à soigner les patients si la transmission de Covid-19 ou d'autres virus et maladies devait augmenter.

« Beaucoup parmi les personnes touchées avaient été précédemment déplacées par un conflit et étaient déjà confrontées à une perte de revenus en raison des difficultés économiques liées à la pandémie de Covid-19. Elles luttent aujourd'hui pour satisfaire leurs besoins les plus fondamentaux », a déclaré Mme Mantoo.

125.000 réfugiés et déplacés internes touchés

Selon le HCR, environ 125.000 réfugiés et déplacés internes auraient été touchés, en particulier dans les régions de l'est du Soudan, du Nil blanc, du Darfour et à Khartoum. Beaucoup parmi eux ont d'urgence besoin d'abris et d'autres types d'assistance.

Les pluies ont été particulièrement fortes dans le nord du Darfour, où environ 35.000 déplacés internes, membres des communautés locales et réfugiés auraient besoin d'aide et où 15 personnes ont trouvé la mort et 23 autres sont portées disparues.

Dans les « zones ouvertes » à la périphérie de Khartoum, de nombreux réfugiés sud-soudanais vivent dans des logements de fortune et ont d'urgence besoin d'abris. Selon, le HCR une enfant réfugiée de 18 mois est morte noyée dans des latrines effondrées.

Les dommages causés aux infrastructures sont sévères. « Les routes sont devenues impraticables du fait de la boue, ce qui rend extrêmement difficile, voire impossible, l'acheminement de l'aide humanitaire à certaines communautés, en particulier dans le Nil Bleu où les agences humanitaires internationales sont dans l'incapacité d'atteindre quelque 5.700 personnes ayant besoin d'assistance », a dit la porte-parole.

Le HCR et ses partenaires apportent une aide d'urgence

Le HCR et ses partenaires, en collaboration avec le gouvernement du Soudan, fournissent une aide d'urgence aux populations touchées dans le Nil Blanc, notamment des bâches en plastique à 3.500 réfugiés du camp d'Al Jameya ainsi qu'à 65.000 autres personnes déplacées et membres de la communauté d'accueil dans cette région.

Pour atténuer les inondations dans le camp, l'agence onusienne, en partenariat avec la communauté d'accueil et les réfugiés, a débloqué certains canaux de drainage avec un tracteur pour rétablir l'écoulement de l'eau.

Une aide d'urgence supplémentaire devrait être fournie aux communautés du Darfour oriental, de Khartoum, du Sud-Kordofan et de l'est du Soudan dans les jours et les semaines à venir.

Avant les inondations, les fonds du HCR pour le Soudan étaient déjà bien inférieurs au montant nécessaire pour apporter aux populations le soutien dont elles ont besoin.

Cette année, l'agence onusienne n'a reçu que 38% du montant de 274,9 millions de dollars nécessaires à ses opérations dans le pays.

« Nous demandons instamment à la communauté internationale de fournir un soutien financier supplémentaire pour apporter une aide humanitaire aux communautés déracinées au Soudan », a dit Mme Mantoo.

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.