Congo-Brazzaville: Trente ans de prison pour un braconnier récidiviste

(Photo d'archives) - Les éléphants sont de plus en plus menacés au Congo et en Afrique dans sa globalité

Le tribunal de Ouesso, dans la Sangha, a condamné fin août à 30 ans de prison ferme un braconnier récidiviste originaire de la République démocratique du Congo (RDC) reconnu coupable de l'abattage de plusieurs éléphants, une espèce intégralement protégée, dans un parc du Nord-Congo.

Une décision de justice saluée par les défenseurs de l'environnement qui réclament plus de sanctions à toutes les échelles du braconnage.

Gérard Mombanza Mombembo, âgé de 35 ans, surnommé « le boucher de Nouabalé-Ndoki », du nom du parc national où il sévissait n'a pas été condamné pour braconnage seulement, comme l'explique Maixent Agnimbat Emeka, du Forum pour la gouvernance et les droits de l'homme (FGDH), une ONG qui travaille pour une gestion plus responsable des ressources forestières.

« C'est un mélange d'infractions qui a permis d'arriver à cette sanction parce que la loi sur la faune ne prévoit que des infractions maximales de cinq ans. »

Ce défenseur de l'environnement présente les braconniers, bien qu'ils opèrent avec l'arme de guerre, comme le maillon faible de la chaîne de la criminalité faunique. Il réclame plus de justice et plus de sanctions à tous les niveaux.

« Il faut plus de justice à tous les niveaux, donc au niveau de ceux qu'on appelle les braconniers. Mais il y a aussi le niveau de transport, de commercialisation et d'experts.

C'est toute la chaîne asiatique qui fonctionne autour de la criminalité faunique qu'il faut attaquer. Les braconniers peuvent être remplacés, mais ceux qui financent le braconnage sont difficiles à remplacer ; et c'est le maillon qu'on ne touche pas généralement », a-t-il étayé.

Le braconnier originaire de la RDC lourdement sanctionné opérait dans ce parc du Nord-Congo créé en 1993. Il comptait entre cinq et six mille pachydermes en 2012, année au cours de laquelle il a été ajouté à la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.