Afrique: L'UE et l'Allemagne unissent leurs efforts pour soutenir l'Union africaine dans sa riposte au coronavirus

1 Septembre 2020
communiqué de presse

Bruxelles — BRUXELLES, 01 September 2020 / PRN Africa / -- L'UE continue de travailler avec les États membres pour lutter sur tous les fronts contre la pandémie de coronavirus.

500 000 kits supplémentaires de dépistage du coronavirus ont été fournis ce jour aux centres africains de prévention et de contrôle des maladies à Addis-Abeba (Éthiopie). Ils ont été acheminés par un vol humanitaire organisé dans le cadre du pont aérien de l'UE et font partie d'un train de mesures de 10 millions d'euros du gouvernement allemand destiné à apporter une aide immédiate à l'Union africaine (UA) dans le contexte de la pandémie actuelle de coronavirus. Au total, près de 1,4 million de tests seront mis à la disposition des pays de l'Union africaine pour l'extraction et la détection du virus.

«Par le biais du pont aérien humanitaire de l'UE, la Commission européenne continue de travailler main dans la main avec les États membres pour soutenir les pays vulnérables dans le contexte de la pandémie de coronavirus. Il est dans notre intérêt commun de lutter à l'échelle mondiale contre la pandémie. Nous sommes déterminés à assurer de façon efficace la fourniture de matériel médical essentiel aux pays qui en ont le plus besoin. Cet envoi spécifique sera destiné à un grand nombre de pays car il soutiendra les mesures prises par l'Union africaine pour lutter contre le coronavirus à l'échelle du continent» a déclaré M. Janez Lenarčič, commissaire européen chargé de la gestion des crises.

M. Gerd Müller, ministre de la coopération économique et du développement de la République fédérale d'Allemagne, a déclaré à ce propos: «Nous lutterons tous ensemble contre le coronavirus à l'échelle mondiale ou nous perdrons le combat. C'est pourquoi nous soutenons l'Union africaine par l'intermédiaire de l'équipe allemande de préparation aux épidémies, en coopération avec l'UE. Les centres africains de prévention et de contrôle des maladies coordonnent la fourniture de matériel de dépistage vital aux États membres de l'UA. Ils jouent également un rôle important dans la formation du personnel de santé africain. En apportant notre soutien au partenariat pour accélérer le dépistage du coronavirus, nous veillons à faire en sorte qu'il soit possible à grande échelle. Nous sommes aux côtés de nos amis d'Afrique dans la lutte contre le coronavirus.»

«Les partenariats sont déterminants pour remporter la bataille contre la COVID-19 aux niveaux local et mondial car aucun pays ne peut gérer seul la pandémie. C'est pourquoi le CACM, en tant qu'organisme à l'échelon continental, coopère avec plusieurs partenaires et explore tous les marchés afin d'ouvrir le système de la chaîne d'approvisionnement aux États membres de l'Union africaine en ce qui concerne les fournitures médicales et les moyens de diagnostic; nous nous réjouissons de constater que le gouvernement allemand et l'Union européenne soutiennent résolument nos initiatives» a déclaré

M. John Nkengasong, directeur du CACM

La fourniture de tests de dépistage s'inscrit dans le cadre de l'aide plus large apportée par l'équipe d'Europe à la réponse du continent africain au coronavirus. Au mois de juin, l'équipe d'Europe a débloqué 10 millions d'euros pour faciliter la mise en œuvre de la stratégie commune du continent africain pour faire face à la flambée de coronavirus en soutenant le personnel de santé local, la formation dispensée au personnel d'intervention rapide en matière de surveillance, de techniques de laboratoire et de gestion des cas ainsi que le renforcement de la task-force de l'Afrique continentale concernant le coronavirus.

Contexte

Les kits de dépistage ont été fournis par l'équipe allemande de préparation aux épidémies (SEEG). Cette équipe a été constituée en 2015 par le BMZ en coopération avec le ministère fédéral de la santé pour faire face à la crise provoquée par l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. La SEEG rassemble la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, l'hôpital universitaire de la Charité, l'institut Robert Koch et l'institut de médecine tropicale Bernhard Nocht. Outre la fourniture de matériel de dépistage, les centres africains de prévention et de contrôle des maladies et la SEEG s'associeront pour faire effectuer des évaluations externes de la qualité dans les laboratoires africains de référence désignés au moyen des kits de dépistage fournis aux fins de l'évaluation comparative et de l'homologation de la qualité et de l'efficacité du dépistage en Afrique.

Le train de mesures de l'équipe d'Europe relatif à la réponse mondiale s'élève au total à 36,5 milliards d'euros et associe des ressources de l'UE, de ses États membres, de la Banque européenne d'investissement et de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Cette aide est axée sur la réponse à apporter à la crise sanitaire immédiate et aux besoins humanitaires qui en découlent, sur le renforcement des systèmes des pays partenaires en matière de santé, de nutrition, d'eau et d'assainissement et sur leurs capacités concernant la recherche, la préparation et la réaction ainsi que sur les moyens permettant de les aider à atténuer les conséquences sociales et économiques de la crise. Une aide de 6,8 milliards d'euros au moins sera allouée aux pays d'Afrique. En outre, l'Afrique bénéficiera également d'une part considérable des garanties globales de l'équipe d'Europe, d'un montant de 2,9 milliards d'euros.

Copyright Union européenne, 1995-2020

SOURCE Commission europénne

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.