Cote d'Ivoire: Présidentielle 2020 / Claude Gohourou (PECI) - « Une solution politique s'impose pour garantir la paix »

Claude Gohourou, le président du Parti écologique de Côte d'Ivoire (PECI), candidat à l'élection présidentielle, était face à la presse, le mardi 1er août dernier, à Cocody Angré. Au cours de cette conférence de presse, le candidat des verts s'est prononcé sur les dossiers de candidature, pour lui, source de conflit aujourd'hui.

Selon Claude Gohourou, « pour mettre fin au débat politique sur le 3ème mandat du président Ouattara, il faut que les rédacteurs de la constitution de 2016 se prononcent en l'occurrence le Pr Ouaraga Obou, président de la commission des experts qui a rédigé ladite constitution.

En gardant le silence, les rédacteurs de la constitution seront responsables de ce qui arrivera ». Allant plus loin, il a fait savoir, en ce qui concerne le retrait des listes électorales de certains acteurs politiques tels l'ex président Laurent Gbagbo, le ministre Charles Blé Goudé et l'ex président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro, « une solution politique s'impose pour garantir la paix et la cohésion.

Pour lui, comme en 2010, il faut une solution politique pour que tous les acteurs de la vie politique soient candidats comme ils le souhaitent. C'est grâce aux arrangements politiques que le Président Ouattara a été candidat en 2010.

Il faut que ce qui a été fait pour lui, hier, soit fait pour les autres, pour la cohésion et la paix » a-t-il martelé. Il va plus loin, en demandant, au président de la République de tendre la main au président Gbagbo, au président Bédié, à Charles Blé Goudé et à Soro Guillaume pour un climat apaisé en Côte d'Ivoire.

« La Côte d'Ivoire est fatiguée de vivre à chaque période électorale des conflits et des crises ». Afin que le scrutin du 31 octobre soit inclusif. « Les arrangements et accords politiques ont toujours prévalu pour des élections apaisées en Côte d'Ivoire.

Il faut donc que l'étude des dossiers prenne en compte la paix. Si nous voulons préserver des vies, il faudrait que les acteurs importants de la politique puissent se parler », a-t-il recommandé. Concernant sa candidature, il dit être « le candidat du milieu de la jeunesse responsable et entreprenante.

Si le pouvoir doit être transféré à la nouvelle génération, c'est maintenant. Car il n'y a que la jeunesse qui incarne cette nouvelle génération.

Notre candidature est aussi celle du monde paysan. Car notre agriculture est en souffrance. Aujourd'hui, 80% du couvert forestier sont en voie de disparition et nous sommes inquiets ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.