Burkina Faso: Inondations à Ouagadougou - « La responsabilité des maires d'arrondissements est clairement engagée »

3 Septembre 2020

La 2e phase du Projet de développement durable de Ouagadougou (PDDO 2), a été lancée le 2 août 2020. A l'issue de la cérémonie de lancement des activités, le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, répondant à une question des journalistes, a lancé un coup de gueule à la population et à certains maires d'arrondissements de la capitale burkinabè.

A l'issue de la cérémonie de lancement des activités de la 2e phase du Projet de développement durable de Ouagadougou (PDDO 2), le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, a lancé des piques à certaines populations et maires d'arrondissements de la ville.

En effet, à la question de savoir ce qui a été fait pour éviter les inondations en cette saison de pluies, il a confié que plusieurs mesures ont été prises.

Il s'agit du curage des caniveaux avant la saison des pluies, de la construction de nouveaux caniveaux et de la sensibilisation à travers les radios et les organes de presse de la place pour informer et sensibiliser les populations sur les zones rouges de la ville de la capitale burkinabè.

Et de relever que les inondations ont lieu chaque année dans les mêmes zones dans la ville de Ouagadougou pour plusieurs raisons.

« Si vous prenez la Zone du bois et tout le quartier de Zogona, toutes les rues sont encombrées de boutiques construites sur les caniveaux et cela est de la responsabilité du maire de cet arrondissement.

C'est la même chose à l'arrondissement 1 et 2. On ne peut pas continuer à abandonner les marchés pour donner des autorisations à des commerçants pour qu'ils s'installent dans les rues alors que les marchés de la ville de Ouagadougou sont vides.

C'est notre responsabilité en tant qu'élus locaux et la part de responsabilité des maires d'arrondissements ici est claire et engagée. Ce sont eux qui gèrent le domaine public, qui donnent des autorisations d'occupation de ces espaces.

Chaque fois que nous interpellons au niveau de la commune, ces derniers pensent que nous avons des positions contre eux alors qu'il n'en est rien.

La ville doit se gérer dans un ensemble harmonieux, pour le bonheur de tous », s'est indigné le maire Béouindé avant de lancer un appel aux populations afin qu'elles en prennent conscience.

Par ailleurs, il a invité les maires d'arrondissements à arrêter d'autoriser l'occupation des abords de rues, notamment les caniveaux, car il y va de la survie de tous.

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.