Mali: La junte lance la restructuration de l'Etat

Le Colonel Wagué, porte-parole du CNSP, annonce des modifications dans l'organisation des concertations nationales sur la transition politique au Mali.

La junte militaire au pouvoir au Mali a procédé, le 2 septembre, à plusieurs nominations au sein de l'armée et du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) que dirige le colonel Assimi Goïta.

Selon une source médiatique, c'est sur proposition du commandement militaire que ces nominations ont été effectuées. On y trouve des civils et des militaires. Il s'agit de Cheick Omar Traoré, présenté comme un consultant au poste de conseiller spécial de la junte, chargé de l'information et de la communication et du docteur Youssouf Coulibaly, conseiller spécial du chef de la junte, chargé des affaires juridiques.

Dans les rangs des Forces armées maliennes (Fama), c'est le général Souleymane Doucouré, l'ancien patron de l'actuel porte-parole de la junte qui devient secrétaire général du ministère de la Défense. Un nouveau chef d'état-major général des armées a été également nommé en la personne du général Oumar Diarra.

La junte a aussi procédé à des changements à d'autres postes clés de l'armée et des renseignements généraux. Pendant ce temps, l'ancien président, Ibrahim Boubacar Keïta, a été conduit à l'hôpital.

Selon RFI, l'ex-président est admis depuis mardi soir dans une clinique de Bamako. Selon ses proches, IBK devrait retourner chez lui dans l'après-midi d'hier mercredi. Une autre source proche de la clinique a confié que son état de santé pourrait finalement nécessiter une hospitalisation de plusieurs jours et des soins appropriés. L'ex-président malien a eu un accident ischémique transitoire, confie cette source, qui ajoute que «c'est une alerte, mais pour le moment il récupère plutôt bien».

Il y a quelques mois, IBK était admis dans un centre hospitalier d'Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, où il y aurait subi une opération. Depuis la mi-août, il était attendu dans le même centre hospitalier pour un contrôle médical nécessaire, mais n'a pas pu effectuer le voyage. Depuis la semaine dernière, il est question de son départ à l'étranger pour bénéficier des soins médicaux appropriés.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X