Seychelles: Les règles sont renforcées pour les propriétaires étrangers de yachts privés aux Seychelles

Les propriétaires étrangers de yachts privés ne pourront plus louer leurs navires dans les eaux des Seychelles suite aux récentes révisions apportées à la politique de croisière et de location de yachts.

La secrétaire Principal au tourisme, Anne Lafortune, a déclaré à la presse la semaine dernière qu'il y avait beaucoup de gens avec de l'argent qui venaient aux Seychelles sur leurs yachts avec leur famille et « nous devons nous assurer que le plaisir du yacht est limité au propriétaire et les membres immédiats de la famille avec lesquels ils navigueront. »

« Si le propriétaire vient avec un groupe d'amis, il devra louer un autre yacht pour les emmener aux alentours. Les propriétaires de yachts n'auront pas le droit de louer leurs yachts avec d'autres personnes pendant leur séjour aux Seychelles », a déclaré Mme. Lafortune.

La politique révisée de croisière et de location de yachts, approuvée par le Cabinet des ministres mercredi dernier, fournit des lignes directrices et des dispositions pour l'industrie du tourisme de plaisance aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental.

Mme. Lafortune a déclaré qu'il existe des procédures pour amener d'autres personnes à bord, mais que cela doit se faire après que le propriétaire a demandé l'approbation de la Seychelles Maritime Safety Authority (SMSA).

« Le propriétaire doit informer la SMSA des raisons pour lesquelles il souhaite amener le groupe de personnes et combien il y en aurait pendant le voyage. Ils doivent indiquer où ils prévoient d'aller aux Seychelles », a déclaré Mme. Lafortune.

En vertu de la réglementation, si les procédures ne sont pas suivies, le propriétaire sera passible d'une amende de 2 780 $.

François De Lafontaine, directeur d'une société locale de location de bateaux, a déclaré qu'il savait que des propriétaires de superyachts privés venaient aux Seychelles, louaient leurs yachts ou amenaient simplement un groupe de personnes autres que la famille pour les loisirs.

« Nous payons nos impôts et nous opérons selon des procédures standard et ce n'est pas juste pour nous, les entreprises locales, si elles sont autorisées à mener ces activités. En plus de cela, si quelque chose devait se produire, cela pourrait nuire à la réputation des Seychelles », a déclaré M. De Lafontaine.

Le directeur d'une entreprise locale fournissant la logistique aux entreprises de superyachts, Graham Gower, a salué la nouvelle révision apportée à la politique et a déclaré qu'il avait également témoigné de ces activités illégales.

« Nous avons vu des yachts visiter et changer régulièrement d'équipage, prétendant être de la famille et des amis. Franchement, ces bateaux restent à peine dans les marinas. Ils sortent avec leurs ancres et naviguent autour des îles. Ce n'est pas juste pour ces entreprises qui paient leurs impôts », a déclaré M. Graham.

Une autre révision qui a été faite dans le cadre de la politique est basée sur un permis de croisière temporaire qui sera accordé à ces yachts privés faisant escale aux Seychelles.

« Le permis durera jusqu'à trois mois et après cela, il ne pourra être renouvelé que pour trois mois supplémentaires par an. Nous limitons la taille du navire qui aura droit au permis à 24 mètres au-dessus. Cela empêchera les superyachts d'entrer en concurrence directe avec les propriétaires de petites entreprises de yachts », a déclaré Mme Lafortune.

Au mois de février, le conseil des ministres a également approuvé d'autres révisions apportées à la politique de location de yachts. L'un d'eux est d'imposé une restriction sur le nombre de yachts dans les eaux de la nation insulaire, qui détient une zone économique exclusive de 1,4 million de kilomètres carrés.

« Bien que très vastes, nous ne voulons pas surexploiter nos ressources marines. Par conséquent, la limite est de 200 yachts et une seule entreprise ne peut avoir qu'un maximum de 30 yachts », avait déclaré Mme. Lafortune lors d'une précédente interview avec la SNA.

L'année prochaine, une étude de la capacité de charge des eaux des Seychelles sera réalisée autour des îles intérieures et extérieures "afin que nous puissions mieux décider si nous devons revoir la politique, et comme une indication de l'état de nos mers", a ajouté le secrétaire principal.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.