Congo-Kinshasa: Construction d'un Marché Moderne à Matadi Kibala - Le Papakin passe aux actes, Gentiny Ngobila pose la première pierre

Gentiny Ngobila Mbaka, Gouverneur de la Ville-Province de Kinshasa, posant la première pierre pour la construction du marché moderne de Matadi Kibala, dans l'Ouest de Kinshasa, à Mont-Ngafula, le 1er septembre 2020.

Il s'agit d'un projet du Programme d'Appui aux Pôles d'Approvisionnement de Kinshasa en Produits Vivriers et Maraîchers (PAPAKIN), financé par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), partenaire du Gouvernement de la RDC et visant, entre autres, l'amélioration de la sécurité alimentaire, des revenus des paysans producteurs, ainsi que la participation dans les circuits de commercialisation.

Ce jour-là, en effet, le Bourgmestre de la Commune de Mont-Ngafula, tout en saluant cette initiative qui contribue, à coup sûr, au développement de sa municipalité et de ses administrés, a invité ses administrés, les vendeurs ainsi que tous bénéficiaires des différents services de ce marché de Matadi Kibala à s'en approprier.

Adhésion à la vision de Félix Tshisekedi

Après l'Assistant à la maîtrise d'ouvrage (AGETIP), qui a exposé sur les données techniques du projet, Popaul KIZUNGU CHIHISA, le Coordonnateur National du PAPAKIN, a tenu à souligner que la cérémonie du jour revêt, une double importance, en ce qu'elle matérialise d'abord ; son adhésion à la vision du Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, à travers le programme ambitieux de réhabilitation et la modernisation des infrastructures du pays; et de manière spécifique, celle de construction du marché moderne de Matadi Kibala, par son Gouvernement, que nous appuyons à travers le Ministère de l'Agriculture.

Cette cérémonie matérialise, ensuite, le choix que PAPAKIN a opéré, celui consistant à prioriser, comme il se doit, les travaux à Impact visible dans la mise en œuvre de son plan de Travail et Budget Annuel, grâce à l'appui financier du Fonds International de Développement Agricole, FIDA.

Description du marché

Ce marché, occupé par plus de 1300 vendeurs, constitue une porte d'entrée et un point de chute des produits vivriers et maraîchers en provenance du Kongo Central, du Kwilu, du Kwango et des différents points des sites agricoles vers la Ville-Province de Kinshasa, par manque d'infrastructures adéquates.

Malheureusement, en cette période où sévit la pandémie de covid-19, les vendeurs sont exposés à des intempéries de tout bord, à l'insalubrité ainsi qu'aux accidents souvent observés à cet endroit.

C'est, donc, pour répondre à tous ces différents problèmes que le Gouvernement Congolais, au travers le PAPAKIN, compte construire un marché moderne à impact visible, où les conditions seront désormais offertes à la conservation des produits maraîchers, les produits destinés à la vente ainsi que d'autres produits dans des stands bien ciblés, le tout dans un environnement sain, a-t-il ajouté

Avant de clore son propos, M. Popaul KIZUNGU a tenu à préciser que les quatre entreprises attributaires du marché réparti en 5 lots, en plus du forage, pour un coût total de 5.044.631 USD, sont prêtes à démarrer les travaux, dès que la délocalisation des actuels occupants du site sera effective.

Le marché moderne Matadi Kibala comprendra notamment, des étalages pouvant servir environ 1000 vendeurs, deux galeries marchandes, des entrepôts de stockage, des chambres froides positives, des échoppes modernes spécialement pour vente des légumes BIO, un bâtiment administratif, des blocs sanitaires, des points d'eau (borne fontaine), un parking et différents aménagements.

Remerciements de PAPAKIN

Le Coordonnateur National du PAPAKIN a saisi, par ailleurs, cette opportunité pour remercier une fois de plus, les Ministres de l'Agriculture et celui du Développement Rural, qui par l'entremise de leurs Secrétaires Généraux respectifs, se sont impliqués dans le maintien de ce projet dans le Plan de travail du programme.

Il a également saisi la même opportunité, pour remercier le Gouverneur de la Ville-Province de Kinshasa, pour avoir facilité les diverses démarches relatives à l'obtention du certificat d'enregistrement du terrain sur lequel sera érigé ce marché moderne et, surtout, la mise à disposition de PAPAKIN, d'un site de délocalisation devant temporairement accueillir les vendeurs pendant l'exécution des travaux.

Appel à l'implication de tous

C'est sous une salve d'applaudissements des vendeurs ainsi que d'autres invités que le Premier citoyen de la Ville-Province de Kinshasa, Gentiny NGOBILA MBAKA, s'est adressé aux kinois, plus particulièrement, ceux qui vendent et habitent la commune de Mont Ngafula, peu avant le début de la cérémonie proprement dite.

Pour lui, en effet, le marché du site Matadi Kibala, une fois les travaux achevés, sera un bijou qui n'a jamais été construit, depuis l'indépendance de la RDC jusqu'à ce jour en RDC.

A l'en croire, il apportera, sans nul doute, le développement de cette partie de la capitale. D'où, la nécessité de l'implication de tous.

Il n'a pas manqué de fustiger, cependant, le comportement inacceptable de certains vendeurs et tenanciers des boutiques qui s'adonnent à acheter des espaces au marché pour leurs propres intérêts. "Ils ne s'en prendront qu'à eux-mêmes", a-t-il déclaré.

Enfin, le Gouverneur a remercié le PAPAKIN et son bailleur de fonds, le FIDA, pour cette activité qui s'inscrit dans la vision de l'Exécutif provincial en matière de construction des infrastructures devant contribuer à redorer le blason, longtemps terni, de Kinshasa«la belle».

Pour l'essentiel, il y a lieu de noter que le Représentant du Ministre de l'Agriculture, les Conseillers Principaux du Chef de l'Etat en charge de l'Agriculture et celle en charge de la Jeunesse, les deux Secrétaires Généraux à l'Agriculture et au Développement Rural, le Président de l'Assemblée Provinciale de Kinshasa, les Ministres Provinciaux, certains Députés nationaux de la Lukunga, les Représentants des Entreprises attributaires des lots du marché et les experts du PAPAKIN ont participé à cet événement historique.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.