Congo-Kinshasa: Mise en accusation de Félix Tshisekedi - «Le FCC n'a rien planifié à ce sujet» (Justin Bitakwira)

L'ancien Ministre du Développement rural, cadre du Front Commun pour le Congo, Justin Bitakwira, a réagi ce jeudi 3 septembre à propos d'une probable procédure de mise en accusation du Chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi sur les dernières ordonnances présidentielles nommant les deux juges à la Cour Constitutionnelle.

A cet effet, le précité a remis en cause toute procédure visant la destitution du Président de la République, en précisant que leur camp (FCC) n'a rien planifié à ce sujet.

«Le Front commun pour le Congo n'a jamais planifié une procédure de mise en accusation du Président de la République, Félix Tshisekedi, en vue d'une destitution », a assuré Justin Bitakwira, membre de la plateforme du Sénateur à vie, Joseph Kabila.

Justin Bitakwira, sur les ondes de Top Congo, rappelle que les camps FCC et CACH constituent la coalition au pouvoir et le chef de l'Etat est un allié. «Le président Félix Tshisekedi, c'est notre allié. Nous allons destituer notre allié pour aller auprès de qui et faire quoi avec celui-là ? », s'est interrogé l'ancien ministre du gouvernement Tshibala.

Il regrette, par ailleurs, les propos d'Augustin Kabuya, Secrétaire Général intérimaire de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) qui avait accusé récemment «le FCC d'utiliser Martin Fayulu et Théodore Ngoy pour mettre en exécution son plan visant le départ de l'actuel Chef de l'Etat ».

Au sujet du rejet de la dernière mise en place dans la magistrature faite par le Président de la République, un temps décrié par le FCC, «la tempête est passée », confirme Justin Bitakwira. Avant de renchérir : «cette affaire des ordonnances appartient au passé. Nous ne sommes pas dans ce complot là».

«Comme nous avons nettoyé le Comité de suivi dans un camp comme dans un autre, ce qui nous intéresse pour l'instant, c'est que la Coalition travaille dans la tranquillité, la paix », a-t-il exhorté.

Du côté UDPS, les patates sont chaudes. « Si le FCC veut coaliser avec Lamuka, nous allons coaliser avec le peuple congolais pour résister à tout celui qui voudra mettre en cause le Chef de l'Etat », a prévenu le président du groupe parlementaire UDPS et alliés, Léon Mubikayi.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.