Cote d'Ivoire: Violences faites aux enfants et aux jeunes - 58% de filles et 66,5% de garçons victimes

Le rapport de l'enquête sur la violence faite aux enfants et aux jeunes en Côte d'Ivoire a été rendu public le jeudi 03 Septembre dernier.

Ladite cérémonie s'est tenue dans un hôtel dans la commune de Plateau. Le Programme national de prise en charge des orphelins et autres enfants rendus vulnérables du fait du VIH/Sida (Pn-Oev) que dirige Dr Amethier Solange, sur instruction du Ministère de la Femme, de la famille et de l'enfant en collaboration avec le gouvernement américain, a réalisé l'enquête qui a conduit à la réalisation dudit rapport.

Dans la présentation des conclusions de cette enquête faite par Dr Amethier Solange, il est révélé que le taux de prévalence générale de la violence faite aux filles et aux garçons est de 3 filles sur 5 et 2 garçons sur 3 qui sont victimes de violences pendant leur enfance. Soit environ 58% de filles et 66,5% pour les garçons.

Dans le cas de toutes violences sexuelles avant 18 -24 ans, 19,2% des femmes et 11,4% des hommes ont subi des violences sexuelles avant l'âge de 18 ans. Selon Pr Bakayoko-Ly Ramata, Ministre de la Femme, de la famille et de l'enfant, la Côte d'Ivoire a été le premier pays francophone en Afrique, au sud Sahara, à avoir mené une enquête de cette envergure.

" Le rapport qui a été présenté répond donc à un besoin sociétal. Il constitue une étape cruciale de la lutte contre la violence faite aux enfants et aux jeunes et un moyen d'affiner la prévention de ce phénomène " a-t-elle dit avant de terminer par remercier tous les partenaires.

L'ambassadeur des USA, son excellence Richard K Bell, dans son allocution, a fait l'historique de l'appui tant financier que technique de son pays en faveur des différents programmes de protection des orphelins. Il s'est ensuite dit heureux de la réalisation dudit rapport.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.