Nigeria: Le jet d'un ancien ministre nigérian au centre d'une bataille judiciaire au Québec

Un avion d'affaires de luxe, qui pourrait appartenir à l'ancien ministre nigérian du Pétrole Dan Etete, est en ce moment cloué au sol à Montréal, au Canada. L'appareil, qui s'est posé à l'aéroport québécois le 29 mai, fait l'objet d'une bataille judiciaire.

Le gouvernement nigérian veut récupérer ce bien qu'il considère comme « mal acquis », avec de l'argent issu de la corruption, mais une entreprise qui prétend en être propriétaire, le veut également.

Derrière celle-ci se trouverait cette personnalité politique importante depuis les années 1980, Dan Etete, 75ans, déjà condamné en France pour blanchiment en 2011.

Un juge du Québec a tranché. Pour l'instant, le très luxueux jet, propriété sur papier de la compagnie Tibit, ne quittera pas l'aéroport de Montréal.

Le magistrat du Québec s'est rendu aux arguments du gouvernement nigérian. Il considère lui aussi que l'ex-ministre du Pétrole Dan Etete se cache derrière cette compagnie écran.

Ce dernier aurait acheté l'avion de 17 places environ 37 millions d'euros. L'argent, selon la Cour nigériane contre les délits économiques et financiers, vient d'un pot de vin des pétrolières Shell et Eni pour l'exploitation d'un important gisement d'hydrocarbures du Nigeria.

On sait que l'avion a été stationné pendant 4 ans à Dubai, et que Dan Etete possède une résidence dans cet émirat arabe.

En mai, l'appareil a quitté le Golfe persique pour se poser à Montréal. Pour l'instant, la décision judicaire du tribunal du Québec confirme sa saisie, mais ne statue pas sur l'avenir de l'avion qui reste cloué au sol.

A La Une: Nigeria

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.