Ile Maurice: Le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, poursuivi pour outrage à la Cour

5 Septembre 2020

Sudheer Maudhoo, fait face actuellement à un procès en Cour suprême pour outrage à la cour. L'action légale initiée par Sanjiv Kumar Babooa, ex-responsable de la Mauritius Maritime Training Academy, vise également trois cadres du ministère, Jean Daniel Philippe Labonne, Deputy Permanent Secretary, Zaffrullah Bhugeloo, Manager Human Resources et Mohammad Rajabalee, Assistant Permanent Secretary. Sanjiv Kumar Babooa demande qu'ils soient condamnés à une peine de prison pour une période ne dépassant pas une année pour outrage à la cour ou à une amende ne dépassant pas Rs 300 000.

Le plaignant leur reproche d'avoir résilié son contrat alors qu'il avait déjà déposé une demande pour un ordre d'injonction contre eux et que le litige avait été référé à la Commission for Conciliation and Mediation.

Il indique dans son affidavit, rédigé par l'avoué Kaviraj Bokhoree, que les quatre défendeurs ont fait cadenasser la porte de son bureau à Pointe-aux-Sables le 20 août 2020 pour lui en interdire l'accès avant la résolution du bras de fer qui les oppose.

Le plaignant avait, dit-il, un contrat de travail de trois ans qui se terminait en août 2019. Mais il a continué à travailler et il a reçu une lettre en date du 21 juillet 2020 l'informant que son travail allait prendre fin le 21 août 2020.

Il n'a pas tardé à passer à l'action en déclarant litige au ministre Maudhoo et aux trois fonctionnaires devant la Conciliation, Mediation and Arbitration Unit du ministère du Travail. Il a demandé à cette unité d'ordonner au ministre Maudhoo de ne pas donner suite à la lettre de Termination of Contract of Employment.

Il veut aussi que la Cour suprême suspende le licenciement proposé, qui a pris effet le 21 août 2020. Les parties concernées ont été conviées au ministère du Travail pour une médiation, qui a été sans succès.

Sanjiv Kumar Babooa n'a donc pas eu d'autre choix que de porter l'affaire devant un juge en référé. Après les élections générales de novembre 2019, Sudheer Maudhoo l'aurait invité personnellement à évacuer son bureau. Mais il n'a pas obtempéré.

L'affaire sera appelée à la nouvelle Cour suprême le lundi 7 septembre 2020. Il a retenu les services de Me Bhanji Soni, avocat.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.