Tunisie: Kais Said - "Ceux qui ont incité les trois terroristes à perpétrer l'attaque d'Akouda, sont plus criminels, que ces derniers"

Tunis — Le chef de l'Etat, Kais Said s'est rendu dimanche, dans le gouvernorat de Sousse et a inspecté le lieu de l'attaque terroriste perpétrée, dimanche matin, au niveau du croisement d'Akouda à El Kantaoui, au cours de laquelle l'adjudant Sami Mrabet a été tué et l'adjudant Rami Limam, blessé.

Le président de la république a indiqué que "ceux qui ont incité les trois terroristes à effectuer cette opération sont plus criminels, que ces derniers et assumeront leur responsabilité devant dieu, le peuple et l'histoire".

Il a qualifié dans une déclaration aux médias, de "dupe et de malade, celui qui veut faire tomber l'état par de telles actions lâches qui n'aboutissent à rien, sauf à faire des martyrs et à laisser des veuves et des orphelins".

Said s'est déclaré confiant en les équipes de la police technique qui parviendront à identifier ceux qui sont derrière cette opération terroriste, laquelle ne fera pas tomber l'Etat. Il a affirmé que chaque balle tirée par un terroriste, sera accueillie par un déluge de balles.

Il a exprimé aux agents des institutions sécuritaire et militaire, sa gratitude et sa reconnaissance, soulignant son souci de revoir plusieurs textes législatifs qui protègent les forces de l'ordre et de l'armée, ainsi que leurs familles.

A ce propos, le chef de l'Etat s'est déclaré déçu qu'aucun texte législatif à ce sujet n'ait été soumis à un conseil des ministres, alors que ledit texte est disponible, depuis le mois de décembre écoulé.

Et de rappeler qu'en vertu du texte législatif attendu, la famille du martyr des institutions sécuritaire et militaire, continuera de bénéficier de son salaire et des avantages de l'avancement professionnel comme s'il était en vie.

Saïd a considéré que de telles mesures sont insignifiantes, face aux sacrifices consentis, par les agents des deux institutions sécuritaire et militaire, qui ont offert leurs vies à la nation.

Il a assuré que les institutions sécuritaire et militaire sont capables de protéger chaque parcelle du territoire national et de préserver la sécurité générale dans le pays et sont déterminées à faire face aux terroristes, qui n'ont pas réussi de par le passé et échoueront à l'avenir. "Tous les rêves des terroristes se briseront sur un mur solide, celui du peuple tunisien et de la nation tunisienne".

Deux agents de la Garde nationale ont été percutés dimanche matin, par trois terroristes à bord d'un véhicule, au niveau du croisement d'Akouda à El Kantaoui, indique le ministère de l'Intérieur, précisant que les trois assaillants ont été neutralisés.

Les unités sécuritaires ont procédé au ratissage de la zone et encerclé les assaillants et sont parvenues à les neutraliser après un échange de coups de feu.

L'adjudant Sami Mrabet a été tué lors de cette attaque, après avoir été transféré à l'hôpital tandis que l'adjudant Rami Limam y reçoit les soins nécessaires.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.