Bénin: Rafiatou Traoré, convaincre les siens ou rien

La jeune milieu de terrain à vocation offensive d'Élite Athlétique Club de Parakou (Division 1- Bénin), Rafiatou Abdoulaye Traoré, est l'un des grands espoirs du football féminin béninois. Mais pour jouir pleinement de sa passion, elle avait besoin de l'autorisation de ses parents qui étaient divisés quant à sa demande de jouer au football.

Son père était favorable à ce qu'elle commence une carrière dans le football à cause de son amour pour le cuir rond. Mais sa mère était plus réticente et tenait à ce qu'elle poursuive ses études. Le premier grand défi de Rafiatou Traoré était d'avoir le consentement de ses deux parents.

Elle a donc revu ses objectifs en cette période sans perdre espoir et a continué d'essayer de convaincre ses parents car pour elle, leur bénédiction comptait beaucoup pour jouer au football. Le soutien de ses frères lui a été bénéfique.

« Je suis parvenue à contourner toutes ces difficultés grâce au soutien de mes frères car ils aiment aussi le football. Quand ils quittaient la maison pour aller à l'entraînement de l'équipe du quartier, ils m'emmenaient avec eux. C'est comme ça qu'ils ont réussi à convaincre les parents. J'ai aussi de la volonté et j'ai persisté, » a déclaré Rafiatou Traoré à CAFOnline.com

L'épreuve de Rafiatou Abdoulaye Traoré s'est terminée avec l'accord et la bénédiction de ses parents. Un acte qui a marqué le début de sa merveilleuse histoire avec le football.

Le foot, une évidence dès le plus jeune âge

« Je suis arrivée au football féminin depuis le cours primaire à l'âge de cinq (05) ans avec mes frères et les amis de l'école. Au départ, je n'arrivais pas à m'entraîner régulièrement car je n'avais pas les équipements. Je jouais pieds nus, » raconte Rafiatou Traoré qui rêve de jouer un jour en France plus précisément à l'Olympique Lyonnais. Ainsi, à l'âge de cinq ans, la jeune fille s'inscrit au club Yaramin. Elle sera par la suite formée au club Emäus en 2011. Elle y reste pendant trois (03) années avant de commencer par s'entraîner avec l'AS Galaxie puis Les Lionnes de Natitingou.

La patience et le travail sur le terrain l'ont amenée à faire ses débuts en équipe nationale en 2012 où elle compte officiellement, quatre (04) sélections. C'était le début de quelque chose de spécial. Une occasion pour elle de montrer au monde son talent et d'honorer sa famille.

Grâce à ses qualités et son esprit combatif, Rafiatou Traoré a finalement rejoint, durant la saison 2017-2018, le club togolais de Tchamba, New Stars puis l'Association Sportive de la Gendarmerie Nationale de Niamey (AS GNN) du Niger.

Malgré les difficultés sanitaires liées à la Covid-19 lors de la saison 2019-2020, Rafiatou Abdoulaye Traoré (21 ans) continue d'entretenir son rêve de franchir une autre étape importante de sa jeune carrière. Déjà, elle reste un exemple pour ses soeurs footballeuses.

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.