Mali: Le dialogue doit être vraiment inclusif pour être couronné de succès

Ouverture des concertations nationales sur la transition politique au Mali, ce samedi 5 septembre 2020.
4 Septembre 2020

Claus-Dieter König dirige le bureau de la Fondation Rosa Luxemburg à Dakar. Il donne son point de vue sur les pourparlers qui se tiennent au Mali pour organiser la transition.

La situation au Mali est suivie de près aussi depuis l'étranger.

Claus-Dieter König, directeur du bureau Afrique de l'ouets de la Fondation allemande Rosa Luxemburg à Dakar a ainsi publié unarticle d'analyse dans le journal Neues Deutschland daté du 22 août dernier.

Dans cet article, il estime que le "retour à l'ordre constitutionnel" préconisé par la Cédéao notamment risquerait de favoriser la tenue d'élections qui ramènerait les mêmes élites au pouvoir que celles qui ont entretenu la crise ces dernières années.

Claus-Dieter König espère donc que la junte au pouvoir parviendra à un accord avec le M5-RFP sur une transition qui implique vraiment les civils, et que les Maliens trouveront une issue négociée, peut-être sous la forme d'une nouvelle conférence nationale, en dépit des divisions internes au M5-RFP. Ecoutez son interview:

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X