Cote d'Ivoire: Institut national supérieur des ARTs et de l'action culturelle - L'Insaac rénové et équipé pour un montant de 19 milliards de F CFA

5 Septembre 2020

L'Institut national supérieur des arts et de l'action culturelle (Insaac) aura, dans quelques mois, une capacité d'accueil plus grande.

Cette annonce a été faite, le jeudi 3 septembre, par la ministre de la Culture et de la francophonie, Raymonde Goudou-Coffie. C'était lors de la cérémonie de la pose de la première pierre du projet de réhabilitation, d'extension et d'équipement de cet institut. Les travaux débuteront dans trois semaines.

Le projet sera réalisé avec le concours des partenaires et les parties prenantes notamment China Railway et le Bnetd. Il s'agira de reprendre les salles qui existent, les remettre aux normes, ensuite construire de nouvelles salles pour augmenter la capacité de l'établissement qui accueillera désormais 8000 étudiants.

Il est aussi question d'équiper les salles de matériels didactiques, informatiques et autres, a laissé entendre Raymonde Goudou. Qui a affirmé que le projet est évalué à plus de 19 milliards de F Cfa. Les travaux sont prévus pour s'achever dans 30 mois.

« Au-delà de ce que nous connaissons, la culture a un enjeu économique et de souveraineté. Elle est aussi un élément de formation et de qualification à l'emploi.

A ce titre, notre pays se doit de lui consacrer une meilleure attention. Il était donc primordial de pallier le déséquilibre constaté au niveau des infrastructures culturelles, de formation, de la qualification », a-t-elle indiqué.

« Cette cérémonie marque le début d'une série d'activités relatives aux infrastructures culturelles de formation, d'éducation et de diffusion dans toutes les régions du pays pour ainsi donner la chance à tous les jeunes de bénéficier de structures culturelles de proximité dans les différentes localités », a ajouté la ministre de la Culture et de la francophonie.

Par ailleurs, Raymonde Goudou-Coffie a donné quelques conseils aux jeunes quant aux derniers évènements survenus à Abidjan et dans certaines villes de l'intérieur : « Ne vous laissez pas instrumentaliser par les hommes politiques.

Ne les laissez pas bouffer votre avenir. Ne descendez pas dans les rues. Appropriez-vous vos études afin que vos parents soient fiers de vous. Cultivez la paix autour de vous », a-t-elle exhorté.

Pr Ouattara Siaka, directeur général de l'Insaac, s'est, lui, félicité du démarrage du projet qui, à l'en croire, date de 2014 : « La pierre que nous posons aujourd'hui, traduit non seulement le ferme engagement que vous portez pour la noble cause de la formation de qualité, mais également symbolise la priorité que vous accordez à la jeunesse et à son éducation », a-t-il dit à l'émissaire du gouvernement.

Pour lui, cet acte est historique, car, avec elle, c'est une nouvelle page de l'institut qui s'annonce et qui s'ouvre pour le bonheur de toute la communauté artistique et culturelle.

L'Insaac, bâti pour accueillir 500 étudiants, reçoit à ce jour, 5996 étudiants pour 467 enseignants et 122 membres du personnel. Au-delà de la question de la vétusté et de l'insuffisance des infrastructures d'accueil, il se pose le problème de l'équipement en matériels techniques et didactiques au sein des 4 écoles et 3 centres de formation .

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.