Algérie: Mobilisation de présentateurs de télévision pour Khaled Drareni

communiqué de presse

A la veille du procès en appel du journaliste algérien Khaled Drareni, condamné en première instance à trois ans de prison, des présentateurs de télévision ont exprimé leur solidarité avec leur confrère devant l'ambassade d'Algérie à Paris.

Les présentateurs de télévision se mobilisent pour Khaled Drareni, le correspondant de Reporters sans frontières (RSF) et de TV5 Monde en Algérie, condamné à trois ans de prison le 10 août 2020 pour avoir couvert les manifestations du Hirak.

A la veille de son procès en appel, dix d'entre eux ont exprimé leur solidarité devant l'ambassade d'Algérie à Paris, à l'appel de Reporters sans frontières (RSF), en lien avec le comité de soutien : Marie-Laure Augry, Gilles Bouleau, Daphné Burki, Anne-Claire Coudray, Laurent Delahousse, Françoise Joly, Mohammed Kaci, Guy Lagache, Harry Roselmack, Bernard de la Villardière.

"Nous sommes rassemblés à la veille du procès en appel de Khaled Drareni pour demander sa libération, a déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, devant l'ambassade d'Algérie.

En condamnant Khaled à 3 ans de prison, l'Algérie a manqué à ses engagements internationaux, elle est en infraction avec sa propre constitution mais aussi avec les idéaux de l'indépendance algérienne.

Le pouvoir algérien a voulu faire de Khaled Drareni un exemple pour intimider tous les journalistes, il en a fait un symbole de résistance à la censure."

" Khaled Drareni est jeune, talentueux et admirable. Il a choisi de rester en Algérie. Il fait partie des ces journalistes algériens courageux qui se battent pour la liberté d expression dans leur pays ", a déclaré Bernard de la Villardière.

"Khaled est devenu le symbole de cette noble cause qu'est la liberté de la presse, a déclaré Anne-Claire Coudray. Tout comme mes confrères présents ce matin, je me sens solidaire de Khaled et j'espère que notre mobilisation permettra de mettre fin à l'injustice qui s'abat sur lui".

Christine Ockrent, Patrick Poivre d'Arvor et David Pujadas, qui n'ont pu être présents, ont souhaité exprimer leur soutien au travers de vidéos diffusées sur les réseaux sociaux de RSF.

Khaled Drareni a été condamné à trois ans de prison ferme et 50.000 dinars algériens pour "incitation à attroupement non armé et atteinte à l'unité nationale", après avoir couvert les manifestations du "Hirak".

Deux autres rassemblements en solidarité avec Khaled Drareni se sont tenus simultanément à Tunis et Alger lundi 7 septembre au matin à l'appel de RSF et d'organisations locales.

L'Algérie figure à la 146e place sur 180 du Classement mondial de la liberté de la presse 2020 établi par RSF. Elle a perdu cinq places par rapport à 2019 et 27 par rapport à 2015.

Plus de: RSF

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.