Congo-Kinshasa: Exétat - Le sous-proved d'Ilebo piégé par son prédécesseur

7 Septembre 2020

La session d'examens d'Etat de l'édition 2020 a démarré sous des grincements des dents dans le territoire d'Ilebo, dans la province du Kasai. Beaucoup d'élèves ont été désorientés par leurs affectations à des centres très éloignés des écoles qu'ils fréquentent.

Un constat rapide effectué sur le terrain montre que les victimes sont pour la plupart traditionnellement affectées au centre Ilebo 4, code 84016.

Ces élèves proviennent du Nord Lutshuadi, c'est-à-dire des écoles situées sur l'affluent des rivières Kasai et Sankuru, dans le secteur de Malumalu.

En les affectant loin de leur centre traditionnel (Ilebo 4), la sous-division d'Ilebo a pris des risques énormes. Outre l'aggravation exponentielle des charges financières pour les parents, elle expose les enfants au risque de noyade étant donné qu'ils sont obligés, pour la plupart, de prendre la pirogue comme moyen de transport en vue d'atteindre les centres d'examens.

Pourquoi cette décision injustifiable ? Selon des sources généralement bien informées, le nouveau sous-proved s'est laissé piégé par son prédécesseur qui voulait, pour des raisons tribales, éliminer le centre Ilebo 4 qui est pourtant l'un des plus performants de la zone et qui est fonctionnel depuis neuf ans. En envoyant les finalistes ailleurs, loin de leur milieu naturel, l'ancien sous-proved voulait progressivement faire oublier une école et un centre qui ont pourtant fait leurs preuves, oubliant ainsi que ce qui fait la valeur d'une école ou d'un centre, c'est d'abord et avant tout la qualité de ses résultats. De ce point de vue, Ilebo 4 reste incontournable selon les observateurs. Bien plus, c'est l'un des rares centres d'examens qui fonctionne dans des bâtiments modernes, contrairement à d'autres qui représentent des risques d'effondrement.

En dépit de son transfert ailleurs dans la province, l'ancien sous-proved a laissé ses affectations iniques qui ont malheureusement été exécutées sans examen préalable.

Ces erreurs doivent être corrigées impérativement et ce sera justice.

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.