Afrique de l'Ouest: Mahamadou Issoufou - «La junte militaire doit nous aider à aider le Mali »

Salle plénière du Centre international de conférence de Bamako (CICB) lors de la première journée de concertation nationale, le samedi 5 septembre 2020.

Président en exercice de la Cedeao, Mahamadou Issoufou s'est prononcé sur la crise malienne. Il s'exprimait lors de la 57ème session ordinaire de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement et de la Cedeao qui se tient se 7 septembre à Niamey au Niger.

«La junte militaire doit nous aider à aider le Mali. Nous fondons l'espoir qu'elle répondra favorablement aux mesures prises par notre communauté. D'autres partenaires stratégiques du peuple Malien fondent le même espoir. Ne les décevons pas », a déclaré le président du Niger.

Rappelant les initiatives prises par la Cedeao, M. Issoufou a évoqué les sanctions prises et l'invite faite à la junte militaire de regagner les casernes afin que l'armée puisse se concentrer sur sa mission traditionnelle, en l'occurrence la guerre contre le terrorisme et le crime organisé.

«Nous avons aussi demandé la mise en place d'une transition, d'une durée de 12 mois maximum, dirigée par des civils. Le Mali a plus que jamais besoin de stabilité pour que les aspirations fortes du peuple Malien à la sécurité, au développement soient pleinement satisfaites.

Il est du devoir de notre communauté d'assister les Maliens en vue d'un rétablissement rapide de toutes les institutions démocratiques », a déclaré Mahamadou Issoufou.

Lors de son discours, il a indiqué que au Mali comme ailleurs nous devons continuer à approfondir notre vision d'une Cedeao des peuples.

Il estime qu'une étape décisive de la réalisation de cette vision serait l'élection des députés du parlement de la Cedeao au suffrage universel direct.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.