Cote d'Ivoire: Cérémonie d'investiture du président Bédié Konan Aimé Henri, candidat du PDCI-RDA - Des missions confiées aux délégués

Le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, Pr Maurice Kakou Guikahué, a présidé, hier au siège du parti à Cocody, une importante réunion relative aux préparatifs de la cérémonie d'investiture du candidat du Pdci-Rda à Yamoussoukro.

Les délégués venus très nombreux ont eu droit, dès l'entame, à des informations. Guikahué a indiqué que ce rassemblement doit trancher, en termes de mobilisation, d'avec celui du 19 octobre 2019. Il doit y avoir plus de monde.

Aussi, a-t-il annoncé que des badges ont été confectionnés et le retrait est prévu pour demain mercredi à partir de 15 heures. Tous les badges seront remis aux délégués qui se chargeront de les remettre aux membres statutaires.

Demain mercredi également, a précisé le directeur de Campagne du président Henri Konan Bédié, il y aura une conférence de presse qu'il va animer au siège du Pdci à Cocody.

Enfin, le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda a levé un coin du voile sur le programme détaillé de l'investiture. Selon lui, la cérémonie se fera en deux temps.

De 9 heures à 10h45, se déroulera la 1ère partie avec des messages et des animations. A 11 heures, les militants accueilleront le président Bédié à la Place Jean Paul II.

Commencera alors l'investiture proprement dite. Et à 12h30, le président Bédié partira de la Place Jean Paul II. En gros, la cérémonie tiendra en deux heures d'horloge. Précision de taille, en ces temps de coronavirus, chaque militant présent doit porter un masque.

800 000 ou 1 million de personnes à Yamoussoukro

Le président du Comité d'organisation pratique, le secrétaire exécutif, Kamagaté Brahima et le maire de Marcory, Aby Raoul, président de la Commission mobilisation, ont ensuite échangé avec les délégués sur les modalités de convoyage des militants.

Tous deux ont rappelé que 60% de la mobilisation se feront dans le District de Yamoussoukro et la couronne qui englobe les villes voisines.

Un appui du candidat sera fait à l'endroit des délégués des villes hors des 150 km de Yamoussoukro pour le transport des secrétaires de section, des membres de la Jpdci et de l'Ufpdci.

Mais un délégué qui peut faire plus devra le faire. « Il ne faut pas se censurer. Si le candidat t'a permis de déplacer 100 autres personnes, si toi aussi tu peux déplacer 100 personnes, tu le fais. Chacun doit avoir en souci de relever le défi de la mobilisation » a insisté Kamagté Brahima.

« En 2019, nous sommes allés en pèlerinage. Les enjeux ont changé. Cette fois, nous allons démontrer que le candidat du Pdci a plus de monde derrière lui.

En 2019, on a fait plus de 500 000 personnes. Si on doit faire plus encore le 12 septembre, nous devons être à 800 000 voire 1 million à Yamoussoukro » a-t-il conclu.

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.