Tunisie: La société civile appelle à assécher les sources de financement du terrorisme

Tunis — Vingt-trois organisations et associations tunisiennes ont condamné, mardi, l'attaque terroriste perpétrée, dimanche dernier, dans la région d'Akouda, déplorant la mort de l'adjudant Sami M'rabet, "martyr de la nation".

Dans une déclaration conjointe publiée, ce mardi, ces organisations ont appelé à assécher toutes les sources de financement du terrorisme pour lutter contre ce fléau persistant. «Ce fléau takfiriste n'est que le résultat d'une désertification culturelle et éducative planifiée et financée, depuis des décennies, au niveaux local, régional et international, dans le but de semer la haine entre les Tunisiens, les diviser et anéantir tous les moyens de défense», ont-elles averti.

Par ailleurs, les organisations signataires de la déclaration ont souligné que la lutte anti-terroriste est forcément tributaire de la mise en place d'une approche globale permettant de traiter le fléau dans ses différentes dimensions.

« Cela commande d'abord de dévoiler la vérité sur les réseaux locaux et régionaux qui soutiennent et financent le terrorisme en Tunisie et de poursuivre ensuite en justice tous les responsables », ont -elles ajouté.

Les associations signataires de la déclaration sont la coalition tunisienne contre la peine de mort, l'Association tunisienne de défense des valeurs universitaires (ATDVU), l'Association Tunisienne de Prévention Positive et l'Union des diplômés-chômeurs.

Deux agents de la Garde nationale ont été percutés dimanche matin par trois terroristes à bord d'un véhicule au niveau du croisement d'Akouda à El Kantaoui, avait indiqué le ministère de l'Intérieur, précisant que les trois assaillants ont été abattus.

Les unités sécuritaires ont procédé au ratissage de la zone et encerclé les assaillants et sont parvenues à les neutraliser après un échange de coups de feu, avait expliqué le département de l'Intérieur dans un communiqué.

L'adjudant Sami Mrabet a été tué lors de cette attaque peu après son admission à l'hôpital tandis que l'adjudant Rami Limam y reçoit les soins nécessaires, ajoute la même source.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.