Madagascar: La difficile reconquête de l'opinion

L'offensive de charme lancée par le président Andry Rajoelina en direction de l'opinion montre son inquiétude à propos du changement d'atmosphère politique de ces derniers temps. Son intervention de dimanche dernier l'a montré à l'envi lorsqu'il a multiplié les justifications sur les intentions qu'on lui prêtait de prolonger son mandat présidentiel ou sa décision de réduire le nombre des sénateurs.

Il en est de même à propos de ses derniers déplacements en dehors de la capitale. Le pouvoir est décidé à reprendre en main une situation qui, s'il n'y prend pas garde, peut lui échapper. Le malaise est perceptible après les fermetures des entreprises de la société AAA qui sont, à tort ou à raison, comprises comme une manœuvre destinée à réduire l'influence de Marc Ravalomanana.

La décision de fermer les entreprises de la société AAA n'a pas été comprise par une partie de l'opinion. Elle a entraîné la mise au chômage de centaines d'employés. La réaction des producteurs laitiers ayant déversé plusieurs milliers de litre de lait a été spectaculaire et à la mesure de leur frustration. Ces événements qui se sont déroulés le week-end dernier ont fait grand bruit malgré le fait qu'ils n'aient été rapportés que par peu de médias. C'est sur les réseaux sociaux que l'affaire a été très commentée.

Le pouvoir a donc décidé de reprendre la main en matière de communication et c'est certainement pour cela que le président de la République lui-même est monté au créneau. L'intervention de dimanche soir était surtout destinée à parler des mesures prises dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, mais une première partie a été consacrée aux justifications dont nous parlions plus haut.

Le détail des décisions prises par le pouvoir, le déconfinement, a été fait par la suite. Puis, il y eut une série de reportages sur la tournée effectuée dans différentes localités. La communication est nécessaire et c'est sur ce terrain que va se jouer la suite des événements. La tâche ne sera pas aisée pour reconquérir cette partie de l'opinion en train de douter.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.