Congo-Kinshasa: Bukavu - Denis Mukwege salue la condamnation des militaires impliqués dans des viols à Luvungi

8 Septembre 2020

Au Sud-Kivu, le Dr Denis Mukwege salue la condamnation de 20 militaires et un policier pour viols à Luvungi dans le territoire d'Uvira. Ce verdict avait été prononcé le 3 septembre dernier à l'issue d'une série d'audiences tenues en chambre foraine par le Tribunal militaire de Garnison d'Uvira.

Le Prix Nobel 2018, via son projet « Programme d'Appui holistique aux victimes » dit soutenir de telles initiatives mettant en face les criminels et les victimes sur le lieu du crime.

Parmi les victimes 10 mineures dont un jeune garçon de 14 ans. La plupart de ces mineurs ont l'âge qui varie entre 3 et 17 ans.

Dix autres victimes majeures dont une femme âgée d'environs 73 ans. Le plus gradé de condamnés est un sous-lieutenant de deuxième classe. Ces hommes ont écopé de peines de prison allant de 5 à 20 ans. L'État congolais a été également condamné solidairement au versement de dommages et intérêts de 1000 à 25000 $. Mais aussi à une amende d'un million de francs congolais. La Fondation Panzi du Dr Denis Mukwege se réjouit du travail abattu par la justice congolaise. Cependant, elle rappelle que la justice congolaise demeure limitée dans la poursuite de tous les autres crimes de masse tels que ceux documentés dans le Rapport Mapping des Nations Unies et dans d'autres rapports complémentaires. D'après Denis Mukwege, ce verdict constitue un signal fort à l'endroit d'autres potentiels bourreaux intentionnés de commettre des violations des droits humains.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.