Burkina Faso: Minefid - Les syndicats suspendent leur mot d'ordre de grève de 72 heures

8 Septembre 2020

Après la décision de justice de suspendre la révocation par le gouvernement de 3 agents du ministère en charge des Finances, les syndicats suspendent leur mot d'ordre de grève de 72 heures qui devait débuter demain pour exiger leur réintégration.

Pour les responsables de la CS-MEF, qui s'exprimaient au cours d'une conférence de presse ce mardi 8 septembre 2020 à Ouagadougou, la sanction était «purement politique qui vise à semer la psychose dans nos rangs et décourager les militants de CES-MEF et à faire échouer la lutte syndicale».

La décision a été prise après une concertation des organisations syndicales membres de la CS-MEF à la Bourse de travail de Ouagadougou.

Ces organisations disent suspendre le mot d'ordre de grève préalablement décrété pour exiger la réintégration des agents révoqués pour «rappeler leur attachement au dialogue».

La CS-MEF invite cependant les travailleurs du ministère en charge des Finances «à rester mobilisés pour une résolution définitive de la question et des autres préoccupations contenues dans la Plateforme revendicative de la Coalition syndicale.»

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.