Sénégal: Le Secrétaire général du SYNPICS menacé de mort

communiqué de presse

A la suite du communiqué de presse du Syndicat des professionnels de l'information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) du 3 septembre à propos des harcèlements de femmes journalistes au Sénégal, le directeur général du journal gouvernemental, Le Soleil, Yakham Mbaye, a adressé ce SMS à Bamba Kassé, le Secrétaire général du SYNPICS, l'affilié de la FIJ : « J'agis de manière indiquée avec le genre de ton espèce qui n'hésitent pas à souiller l'honneur des gens. J'ai des ressources et de la condition pour te mener la guerre jusqu'à ce que tu crèves. Et absolument rien ne m 'en dissuadera».

Le Bureau exécutif national de SYNPICS s'est déclaré évidemment solidaire de son Secrétaire général et a exigé que le directeur général de ce quotidien sénégalais revienne à la raison.

Le secrétaire général de la FIJ, Anthony Bellanger, va plus loin et a déclaré : « Ces menaces de mort adressée au Secrétaire général du SYNPICS, à notre ami Bamba Kassé, contrevient à toutes les formes de civilité, de décence et de respect de la vie humaine.

Ces paroles sont inacceptables, indignes et, compte tenu du nombre d'assassinats de journalistes que la FIJ déplore chaque année dans le monde, ces menaces ne peuvent être prises à la légère et doivent être traitées avec tout le sérieux qu'elles méritent.

La police sénégalaise doit se saisir d'urgence de cette affaire et assurer immédiatement la protection de notre confrère. La FIJ, première organisation mondiale de la profession, se portera aux côtés de Bamba Kassé dans le cas d'une action en justice. »

Plus de: IFJ

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.