Gabon: Séminaire de formation 2ème partie - De l'écriture radio aux lois du jeu

10 Septembre 2020

Pour cette deuxième partie de ce rendez-vous à Lambaréné, les journalistes sportifs ont eu droit au module sur l'écriture radio, puis de la place des sports dans les médias et notamment à la télé, pour finir avec un module qui nécessite un minimum de clarté, le module arbitrage.

Une seconde partie axée essentiellement sur des modules qui nécessitent des explications d'experts en la matière. Du style radio, concernant l'écriture, Eugène Ella Mba, journaliste radio, grand reporter à Africa numéro 1, l'enseignent est revenu sur une écriture spécifique propre à la radio, un média chaud qui prône la clarté, la concision, avec pour but d'aller à l'essentiel. Les comédies de situation n'ont pas leur place dans ce type de canaux de communication, car en radio, on ne fait pas l'apologie de soi-même.

Les médias comme la radio et la télévision sont des vecteurs d'unité nationale, le sport y contribue grandement, d'où la place importante qu'il occupe dans la grille des programmes. En effet, pour Paul Mbadinga Matsiendi, toutes les formes de journalisme peuvent être retrouvées dans une émission de sport, d'où la maîtrise par le présentateur de tous les aspects particuliers du journalisme. Le présentateur se doit également d'utiliser un niveau de langue accessible au plus grand nombre.

La neutralité d'un commentateur est de mise dans la mesure où, il est un bâtisseur de paix. Il doit être capable de comprendre l'importance de la responsabilité individuelle. Alors, le journaliste gabonais doit avoir un minimum de connaissances dans la quasi-totalité des domaines du métier.

A l'instar de l'arbitrage qui a clôturé la fin de la deuxième partie, le communicateur qu'est le journaliste doit être capable de maitriser les lois du jeu du sport qu'il est censé suivre. L'exemple des règles du football a été mis en exergue par Yves Roponat, instructeur technique, qui est revenu sur l'évolution des lois du jeu de 2019-2020 et 2020-2021 que le journaliste doit impérativement étudier, afin d'être crédible aux yeux des auditeurs, téléspectateurs ou encore des lecteurs.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X