Congo-Kinshasa: Protocole d'accord entre l'IITA et le ministère de l'Agriculture - Gage de l'émergence

10 Septembre 2020

L'agriculture fait partie des secteurs vecteurs du développement. Cependant, ce secteur a besoin d'un coup de pouce pour relever bien de défis. La signature d'un protocole d'accord entre l' l'Institut International d'Agriculture Tropicale (IITA), que dirige Dr Zoumana Bamba, représentant résident de l'IITA/ RDC, et le ministère de l'Agriculture, hier mercredi 09 septembre 2020 s'inscrit dans cette optique. La cérémonie s'est déroulée au cabinet du ministre de l'Agriculture, Jean-Joseph Kasonga Mukuta, au croisement de l'avenue Batetela et le boulevard du 30 juin.

Signalons que l'IITA est présent en RDC depuis plusieurs années. Ses actions s'appuient sur des structures déjà existantes dans le pays. A travers le protocole signé hier, le gouvernement congolais a décidé de formaliser cette coopération.

Selon ce protocole, les deux parties travailleront de manière conjointe dans : la conception et la mise en œuvre de projets pour la transformation durable du secteur agricole et la multiplication des opportunités d'agro-business ; la recherche des solutions techniques pour le développement des variétés améliorées des cultures vivrières et de rente, la gestion durable des maladies ravageuses des plantes, la préservation des sols et des ressources naturelles essentielles pour l'agriculture, et le développement des chaines de valeur agricoles performantes ; le transfert des technologies requises pour la croissance du secteur agricole congolais ; la dissémination du savoir-faire en ce qui concerne l'agro-business et l'échange d'informations, de documents techniques, de publications et d'autres documents d'intérêt pour le développement du secteur ; le plaidoyer pour un meilleur climat des affaires, des règlementations et politiques favorables au développement du secteur agricole ; la promotion et l'implication des jeunes dans tous les aspects du secteur agricole et la mobilisation des ressources financières pour les projets de développement agricole auprès des partenaires au développement des pays et des organisations philanthropiques.

Au sortir de la cérémonie, le représentant résident de l'IITA en RDC a souligné que « Ce protocole, pour nous, est une formalisation de la coopération qui existe déjà avec le ministère de l'Agriculture au Congo, parce que nous avons déjà une coopération à travers plusieurs projets. Qu'est-ce que le ministère peut attendre de nous ? C'est un meilleur engagement dans les projets de développement que le ministère va mettre en œuvre, faire en sorte d'accompagner le ministre dans ses projets de développement, particulièrement amener de plus en plus, si je peux donner un exemple, le secteur privé à prendre beaucoup plus de place dans le secteur agricole ».

Il a, à cet effet, indiqué que les détails liés aux projets prioritaires à réaliser et leur financement seront discutés prochainement entre les collaborateurs du ministre et l'IITA.

De son côté, le ministre de l'Agriculture a dit espérer que la collaboration entre les deux institutions va permettre l'amélioration les conditions de vie du peuple congolais à travers l'agriculture. « L'IITA est installé ici chez nous. Vous avez vu ce qu'ils ont construit à Bukavu (Sud-Kivu) et nous espérons qu'avec leur collaboration, nous allons travailler ensemble avec nos institutions de recherche, le ministère, pour arriver à améliorer les conditions de notre agriculture et surtout de notre peuple. Vous avez vu dans le protocole, nous disons la recherche, l'amélioration des semences, le relèvement de la femme et des jeunes et surtout chasser la pauvreté par des rendements des semences de qualité et une technologie», a indiqué Joseph-Antoine Kasonga.

Il sied de noter que l'IITA est membre du Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale (CGIAR). Elle est la principale institution de recherche agricole du continent dans le développement des innovations agricoles pour générer la richesse de l'agriculture, avec les objectifs ultimes de la réduction de la faim, la malnutrition, la pauvreté, la création d'emploi et la préservation des ressources naturelles. En plus d'appuyer les gouvernements, IITA travaille en collaboration avec le secteur privé, les organisations de producteurs, les femmes, les jeunes et autres partenaires au développement. Dorcas NSOMUE

A La Une: Agroindustrie

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.