Congo-Kinshasa: Belgique - La justice prête à rendre les restes de Lumumba à sa famille

Patrice Lumumba

La famille du héros congolais est autorisée à aller chercher un objet, en l'occurrence la dent de l'ancien Premier ministre au greffe, en Belgique.

La famille du héros de l'indépendance du Congo, Patrice-Emery Lumumba finalement dans la voie d'avoir gain de cause, dans ses démarches pour la récupération et le rapatriement des restes de ce politicien congolais assassiné à l'aube de l'indépendance. La justice belge s'est finalement dite prête à rendre des restes de ce héros de l'indépendance à sa famille.

Selon les journaux belges Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg, le juge d'instruction a, en effet, décidé, après un avis positif du parquet fédéral, qu'« un objet, en l'occurrence une dent, pourrait être rendue ».

Le 30 juin 2020, la fille de Patrice-Emery Lumumba, Juliana Lumumba, avait adressé une lettre au roi Philippe, lui demandant que les reliques de son père soient remises à la famille pour leur retour sur la terre de ses ancêtres. Elle faisait notamment allusion à sa dent qu'un sujet belge avait affirmé détenir et qu'il avait exhibée, comme un trophée. Le juge d'instruction a désormais décidé que l'objet en question peut être libéré. Et, la famille du héros congolais est autorisée à aller chercher la dent en question au greffe, en Belgique.

Dissous dans l'acide

Il est rappelé que Patrice-Emery Lumumba fut le premier Premier ministre congolais, en 1960, après l'indépendance du pays. Renversé puis arrêté, il a été livré à ses ennemis, les séparatistes katangais, qui l'ont assassiné, le 17 janvier 1961, avec l'aide des belges dont l'un, le commissaire de police Gérard Soete, a raconté, dans un documentaire, avoir découpé et dissous le corps de Lumumba dans l'acide. Ce policier belge a également affirmé avoir conservé des dents de l'ancien Premier ministre congolais, en les montrant. Une de ces dents a été saisie, en 2016, dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet fédéral sur la mort de ce héros de l'indépendance congolaise.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X