Togo: Tristesse, mais prudence

10 Septembre 2020

Avec la crise sanitaire, les autorités sont très vigilantes concernant l'organisation des enterrements avec un nombre de participants limité à la famille proche.

Autre problème, celui des mises en bière à domicile. Il est nécessaire de demander une autorisation, mais c'est rarement le cas.

En ces temps de coronavirus, le corps du défunt, qui pourrait être mort du covid reste très contagieux.

En tout état de cause, c'est aux services de l'hygiène des préfectures de donner le feu vert éventuel et de pratiquer des examens pour connaître l'origine de la mort.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.