Congo-Brazzaville: Coopération - Le pays et la Turquie signent un accord multisectoriel

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l'étranger, Jean-Claude Gakosso, et son homologue Turc, Mevlüt Çavuşoğlu, ont signé le 8 septembre un accord de coopération concernant les domaines de la culture, de l'éducation, des sciences, de la communication, de la jeunesse et des sports.

L'accord a été paraphé à l'occasion de la visite de travail du ministre Jean-Claude Gakosso, porteur d'un message du président Denis Sassou N'Guesso à son homologue turc, Recep Tayip Erdogan.

Au cours d'un point de presse conjoint, le ministre turc des Affaires étrangères a insisté sur la nécessité de développer des visites officielles au niveau des ministres ; la disponibilité de la Turquie d'aider les pays amis sur le plan sanitaire en prenant pour exemple le cas de Jean-Marie Michel Mokoko ; la nécessité de renforcer la coopération par l'acquisition des terrains pour chaque pays dans le territoire de l'autre ; le souhait des sociétés turques d'investir au Congo.

Autres points importants : la reprise imminente des vols de la compagnie Turkish en rapport avec l'évolution de la covid-19 ; le soutien à la Fondation MAARIF (une structure turque qui œuvre dans l'éducation et l'enseignement et basée dans environ trente-deux pays étrangers et africains dont le Congo) ; la disponibilité du gouvernement turc de former davantage des diplomates congolais en appui aux huit dont l'expérience a été positive.

Pour sa part, le ministre Jean Claude Gakosso a exprimé sa gratitude au gouvernement turc pour sa promptitude à la sollicitation de l'Etat congolais d'accueillir Jean-Marie Michel Mokoko dont la santé était menacée et qui a pu regagner son pays après les soins.

Les deux ministres ont parlé de certains sujets de coopération et évoqué bien d'autres dossiers d'intérêt commun. Mevlüt Çavuşoğlu a, par ailleurs, annoncé à son homologue congolais un don de masques et de deux respirateurs, dans le cadre de la lutte contre la covid-19. Un geste salué par Jean-Claude Gakosso qui a saisi l'opportunité pour présenter la situation de l'évolution de la pandémie au Congo, avec moins de cent décès en six mois.

Deux accords importants pour renforcer la coopération

Afin de favoriser la venue des investisseurs de son pays au Congo, le ministre turc a réitéré l'importance de signer deux autres accords clefs sur la non double imposition et contre l'évasion fiscale et celui portant protection des investissements. Jean-Claude Gakosso a souligné la visibilité de la coopération Congo-Turquie avec des œuvres tangibles tels que le Centre de conférences international de Kintélé (Brazzavılle) ou la future Cité du gouvernement qui sera construite avec l'appui financier de la Turquie.

Il a également informé la partie turque de la mise à disposition par le gouvernement congolais de deux terrains à bâtir situés à Mpila (Brazzaville) pour abriter la chancellerie et la résidence de l'ambassadeur de Turquie au Congo. Le même geste a déjà été faıt à la République du Congo par l'Etat turc, dans un quartier d'Ankara pour les mêmes objectifs.

Jean-Claude Gakosso a effectué également une descente à l'ambassade du Congo où il a pu saluer le personnel, visiter les locaux avant d'échanger avec le chef de mıssıon, Luc Joseph Okio en poste depuis 2018. Il s'est entretenu aussı avec le Pdg de la société Summa, Selim Bora quı a réaffirmé son désir de poursuivre la construction des infrastructures au Congo, après l'érection du centre de conférences international.

Il s'agit de la première visite officielle d'un ministre des Affaires étrangères congolais en Turquie, depuis l'ouverture de la mission diplomatique en 2012. Les deux parties ont reconnu la nécessité de donner de la vitalité à leur coopération. Elles ont émis le vœu d'organiser, dans les tout prochains jours, la commission mixte par visioconférence afin de rendre concrets les différents engagements pris.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.