Tunisie: La mutation de l'ambassadeur Tunisien à l'ONU s'inscrit dans le cadre du mouvement annuel des chefs de missions diplomatiques (MAE)

Tunis — La décision de mutation de l'ambassadeur, Représentant permanent de la Tunisie auprès de l'ONU, Kaîs Kabtani, pour un autre poste diplomatique, s'inscrit dans le cadre du mouvement annuel des chefs de missions diplomatiques, permanentes et consulaires, précise, jeudi, le ministère des Affaires étrangères.

Le département réagit aux informations relayées par des médias et réseaux sociaux selon lesquelles Kaîs Kabtani aurait été « limogé » de son poste, après seulement cinq mois de fonctions.

Dans un communiqué, le ministère affirme encore que la décision de mutation intervient en application d'une série de mouvements périodiques opérée sur des postes d'ambassadeurs dans le but de préserver les intérêts de l'Etat et faire face à de nombreux défis.

« La mutation de l'ambassadeur Tunisien à l'ONU intervient suite à une évaluation approfondie, menée par la Direction centrale sur son rendement professionnel et le degré de son engagement à respecter les objectifs diplomatiques fixés par la mission », ajoute le ministère dans le même communiqué.

D'après toujours le département, cette mutation n'aura aucun impact négatif sur le rendement de la mission permanente de Tunisie auprès des Nations unies.

« Au contraire, la décision va conférer plus d'efficience sur l'activité de la représentation diplomatique qui dispose de nombreuses compétences ayant fait preuve d'efficacité et de professionnalisme et ce, depuis l'élection de la Tunisie, membre non-permanent au Conseil de sécurité de l'ONU ».

Des médias et réseaux sociaux ont fait état du « limogeage » de l'ambassadeur Tunisien à l'ONU, après seulement cinq mois de fonctions.

Ce dernier a assuré, dans une déclaration à la presse, avoir décidé de quitter la diplomatie tunisienne.

Kaîs Kabtani a été nommé ambassadeur, Représentant permanent de la Tunisie auprès de l'ONU, en Mars 2020.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.