Algérie: Oran - Mort massive des poissons du lac "Oum Ghelaz" pour la deuxième fois

Oran — Le lac "Oum Ghellaz", plan d'eau situé à l'est d'Oran près d'Oued Tlélat, a récemment vécu un deuxième épisode de mort massive de poisson, a-t-on appris auprès de la Direction locale de l'environnement.

Ce deuxième épisode a enregistré la mort de centaines de poissons mais aussi de dizaines d'oiseaux d'eau, a indiqué la responsable de la communication à la Direction locale de l'environnement, Aicha Mansouri.

Ainsi, c'est la deuxième fois depuis le début de l'été que ce phénomène est observé au niveau du lac Oum Ghellaz, alors que le tout premier épisode a été enregistré au cours de l'été 2019.

La Direction de l'environnement qui suit l'évolution de la situation depuis le début du phénomène, avait effectué des analyses d'eau et a conclu qu'il s'agit d'un stress hydrique, causé par la baisse du niveau d'eau.

Le lac connaît par ailleurs une surpopulation de la carpe, qui n'a pas de prédateur pour limiter sa prolifération, ce qui conduit, en plus du stress hydrique, à un manque d'oxygène, a expliqué la même responsable, ajoutant que si la pollution n'a pas été incriminée au cours des deux premiers épisodes, les analyses effectuées ont révélé la présence de métaux lourds. Il s'agit ainsi d'une pollution par des déchets industriels", a encore expliqué Mme Mansouri. Jusqu'à la fin du mois d'août, date de la dernière sortie de la Direction de l'environnement avec des associations écologiques, "le lac fonctionnait bien", a-t-elle affirmé.La Direction de l'environnement a transmis des rapports détaillés sur la situation, aux autorités compétentes (ministères, wilaya) afin d'y mettre un terme.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.