Cameroun: Après la rencontre Eneo-Aseelec, levée du mot d'ordre d'arrêt des travaux sur le réseau électrique.

10 Septembre 2020

L'Association des entreprises d'Électricité et d'Eau du Cameroun (Aseelec) avait annoncé un arrêt de travaux à compter du 31 aout 2020.sur l'ensemble du réseau électrique. Pour cause de 6 milliards d'impayés. Après la rencontre avec son principal partenaire, le mot d'odore a été levé.

Un happy end. Dirait-on. Faut-il le rappeler, les revendications de Aseelec étaient plutôt fondées « Depuis 2015, les arriérés de paiement de prestation des entreprises partenaires d'Eneo, fournisseur national d'Électricité aux ménages et Entreprises s'amoncellent. Pour atteindre le seuil critique de 6 milliards CFA. Ces créances représentent les prestations réalisées par l'ensemble des sous-traitants d'Eneo au cours de ces dernières années » Les relations d'affaires de l'association avec son principal partenaire devenaient délétères, proches de l'implosion. La menace de la paralysie du réseau électrique national était réelle avec le mot d'ordre d'arrêt des travaux.

Pour désamorcer cette bombe sociale, une rencontre de crise a eu lieu le 4 septembre 2020 entre le fournisseur national d'électricité et partenaires regroupés au sein de Aseelec. Une rencontre de convivialité et de respect mutuel. A l'ouverture des travaux, le premier sujet, la plateforme permanente de discussion et de concertation a été adoptée et outres des rencontres trimestrielles avec le Directeur des Achats et Approvisionnement, une rencontre entre le DG ENEO et ASEELEC est prévue en janvier2021.

Dans un communiqué ayant sanctionné cette rencontre, On a passé au peigne fin tous les points d'étranglement qui entravent la bonne marche des relations entre Eneo et ses partenaires. Il en est ainsi de la facturation qui sera désormais assujettie à un bon de commande préalable. Un accord-cadre sera établi pour les travaux d'urgence. Aussi le principal partenaire Eneo devrait désormais respecter le délai de paiement qui est fixé à 60 jours. Abordant le point de l'agrément des accès aux réseaux, il a été arrêté qu'une règlementation du cadre de la suspension et de l'attribution de l'agrément des Accès aux réseaux sera étudiée. Une commission est mise en place pour la délivrance de la qualification FISE et l'accès au réseau, afin d'éviter toute subjectivité.

Bien d'autres questions techniques ont fait l'objet de discussion entre Eneo et ses partenaires. Les impayés, objet de la fronde entre les deux parties étaient le plat de résistance. Il a été arrêté qu'ASEELEC va collecter et centraliser les documents qui seront examinés et les modalités de payement seront arrêtées au cours d'une commission conjointe. Il sera établi un échéancier et un protocole pour l'apurement. Il y avait aussi la corruption, un autre fléau à combattre.

Le DG reste ouvert à toute collaboration pour l'éradication de la corruption et des comportements véreux dans le milieu. Finalement, les mots d'ordre de grèves ont été levés.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.