Burundi: Diplomatie - La balle est dans le camp du pays

10 Septembre 2020

Moins de trois mois après l'accession au pouvoir du président Ndayishimiye au Burundi, l'analyste David Gakunzi ne voit pas encore de grande rupture avec le régime Nkurunziza. Interview.

Des réfugiés burundais installés au Rwanda ont commencé à rentrer dans leur pays, avec l'appui du HCR.

Par ailleurs, le président burundais, Evariste Ndayishimiye, au pouvoir depuis un peu moins de cent jours, est invité à participer au sommet sous-régional quadripartite en préparation en République démocratique du Congo.

Sont-ce là les signes d'une "réhabilitation" politique et diplomatique du Burundi qui serait en train de tourner la page de l'ère Nkurunziza?

Originaire du Burundi, l'écrivain David Gakunzi préside le Paris Global Forum. Il doute de la réélle volonté de rupture des nouvelles autorités en place.

Ecoutez son interview ci-dessous. David Gakunzi est interrogé par Sandrine Blanchard:

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.