Guinée: Thierno Aliou Barry ex DPJ de Labé - « Mon bilan est mitigé... »

11 Septembre 2020

Longtemps au bras de fer avec une bonne frange de la jeunesse de la préfecture, Thierno Aliou Barry a été remplacé le trois septembre dernier à la faveur d'un décret lu sur les ondes des médias d'état. Immédiatement après l'homme et ses œuvres ont été mis dans la balance des jugements citoyens, si son niveau n'a fait l'ombre d'aucun doute son sens de la gestion n'était pas vraiment un exemple.

Interrogé pour sa propre défense, le désormais ex DPJ a cité des actions dont ils s'estiment être à la percussion :

« Quand vous prenez dans le domaine de la jeunesse et emploi jeunes nous avons pu réaliser une dizaine de projets en faveur des jeunes de Labé, dans le domaine du sport, du patrimoine et de la culture, à mon temps jamais Labé n'a été absent à une compétition sportive...

Il y a des foyers de jeunes au moins 4 et des terrains ont été réalisés au compte de l'ANAFIC.. »

Le jugement de l'histoire est une chose, mais l'autocritique plus précise et plus fiable à cet effet sur le bilan dont il est comptable en une décennie de gestion Thierno Aliou Barry a prononcé ces mots :

« Un bilan qui n'est pas trop positif mais qui n'est pas négatif non plus je dirai un bilan mitigé... »

A la question de son rapport avec les jeunes, le sieur a relativisé :

« L'œuvre humaine n'est jamais parfaite, donc c'est une école, cette école, c'est l'ensemble de réussites et d'échecs.

Là où il y a des soucis tu tires des leçons, là où c'est positif tu t'améliores... »

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.