Cote d'Ivoire: Cérémonie d'investiture du président Bédié Konan Aimé Henri, candidat du PDCI-RDA, le samedi 12 septembre - Gnrangbé Kouacou Jean, PCO local, dévoile les dispositions pratiques

Président du comité d'organisation de la convention d'investiture au niveau de Yamoussoukro, ville hôte de cette grande cérémonie, Kouacou Gnrangbé Kouadio Jean, délégué-maire, était face aux hommes des médias pour lever un coin du voile sur les dispositions prises pour l'accueil des militants qui déferleront sur la capitale politique. Mais avant de dévoiler ces dispositions pratiques, il a tenu à rassurer quant à la grande mobilisation qui sera faite, ce jour du samedi 12 septembre 2020

« Nous avons eu des instructions très claires du Secrétaire exécutif en chef, professeur Maurice Kakou Guikahué. Nous avons eu des réunions et nous avons arrêté un programme de travail pour la cérémonie d'investiture de notre candidat.

Et aujourd'hui, je peux vous dire que le Pdci se porte très, très, très bien à Yamoussoukro. Voyez-vous, en cette période préélectorale pleine d'incertitudes et d'inquiétudes, la sagesse et l'expérience d'Henri Konan Bédié rassurent et lui attire la faveur de tous les ivoiriens et de toutes les ivoiriennes ; c'est dire que le seul nom d'Henri Konan Bédié mobilise et le Pdci-Rda, qui est aujourd'hui notre fétiche, fédère tout le monde.

Et cette situation nous a facilité la tâche de telle sorte que quand nous sommes allés dans les hameaux les plus reculés, dans les villages, dans les quartiers de Yamoussoukro, notre travail a été facilité par cet aspect-là. Donc nous n'avons eu qu'à informer nos militants, leur donner le programme, leur dire comment la cérémonie va se passer. Au vu donc de nos entretiens avec nos parents, personne ne veut se faire raconter cet évènement ; personne ne veut se faire conter la cérémonie.

La mobilisation est donc totale, et je vous l'avoue, elle est vraiment totale… » a-t-il fait savoir avant de relever ceci « Habituellement, dans les grandes cérémonies, j'exploite la seule plateforme de la place Jean Paul II, en face de la mairie, mais particulièrement le 19 octobre dernier j'ai demandé qu'on exploite deux (02) plateformes et vous avez vu le résultat. Pour le 12 septembre, je demande qu'on exploite trois (03) plateformes de la place Jean Paul II. Sans entrer dans la guerre des chiffres, je ne dirai pas que nous serons 10 millions, 100 millions mais ça sera à vous de juger.

Quand c'est une plateforme, vous connaissez les résultats ; quand c'est deux (02) plateformes, vous avez vu le 19 octobre dernier et maintenant nous allons exploiter ces trois (03) plateformes. Donc c'est à vous d'imaginer le nombre de militants qui déferleront sur la place Jean Paul II. Je vous annonce que des villages nous ont informé de ce que des cérémonies prévues pour ce 12 septembre ont été simplement repoussées afin que les populations puissent être présentes à Yamoussoukro ».

DISPOSITIONS PRATIQUES POUR ACCUEILLIR LES MILITANTS

Ayant rassuré les uns et les autres quant à la mobilisation qui se fait sur le terrain, Gnrangbé Jean a fait connaitre l'agenda qui attend les militants à leur arrivée dans la cité des Lacs « Les militants vont commencer à arriver, vendredi 11 septembre, dans la matinée pour ceux qui viendront de loin. Et donc nous avons mis en place un programme d'accueil pour animer la ville. Ce que je peux dire ou annoncer, c'est que le vendredi à 11 heures, il y aura la prière à la grande mosquée de la paix de Yamoussoukro ; l'imam est prévenu, les croyants musulmans sont prévenus.

Et ce même vendredi à 17heures, il y aura la messe à la cathédrale. Là aussi, le curé et ses vicaires sont prévenus. Donc d'ores et déjà, j'invite tous les militants qui vont arriver dans la matinée de vendredi à se joindre à ceux de Yamoussoukro pour être massivement présents à ces deux rendez-vous religieux que nous demande notre candidat, Henri Konan Bédié.

Vous savez, le Pdci-Rda est un parti de paix qui a de la considération pour son prochain ; et à chaque fois que nous voulons entreprendre de grandes activités, nous allons les confier à notre Seigneur Jésus Christ et à Allah le Dieu Tout puissant.

C'est ce qui va se passer une fois de plus. Le même vendredi à partir de 22h30, nous offrons un concert géant à la place Jean Paul II jusqu'au petit matin. Ceci pour communier, être ensemble pour faire le show ; car à la vérité, cette cérémonie d'investiture est une fête et nous allons commencer cette fête le vendredi et la terminer le samedi 12 avec la cérémonie d'investiture proprement dite. »

INQUIETUDES AU NIVEAU DU TRANSPORT LEVEES

En réponse à quelques préoccupations soulevées par rapport au transport des militants, une fois de plus, le natif de N'Zuéssy de faire noter ceci « C'est une appréhension car les militants sont tellement mobilisés que je me demande moi-même si nous aurons suffisamment d'autocars, de véhicules pour aller les transporter. Mais en tout état de cause, sachez que le Pdci-Rda s'organise pour qu'aucun militant ne soit mécontent par rapport à cette situation.

Il y a même des militants qui nous ont dit qu'eux, ils vont marcher pour être à Yamoussoukro, d'autres viendront à moto, à vélo et par d'autres moyens à leurs propres frais. C'est dire l'engouement et l'engagement des militants et sympathisants de notre grand parti.

Qui veulent voir leur candidat, qui veulent entendre ce que leur candidat va proposer comme programme de gestion de société. Il est vrai que le problème de transport est une préoccupation mais c'est une situation qui est prise en main. Habituellement, je gère une plateforme, le 19 octobre dernier, j'ai géré deux (02) plateformes et aujourd'hui, je vais en gérer trois (03).

Les gens viendront de partout, de toutes les grandes régions du Bélier, de la Marahoué, du haut Sassandra, de l'Agnéby-Tiassa, du Gbêkè, du Gôh, du N'Zi, de l'Iffou… pour ne citer que ces régions. Et donc Attiégouakro et Yamoussoukro vont accueillir tous ces militants-là. Et le Pdci fera en sorte que tous ces militants soient ici à Yamoussoukro sains et saufs... »

MESSAGE A L'ENDROIT DES MILITANTS DE YAMOUSSOUKRO

Comme message laissé aux militants du District autonome de Yamoussoukro, il a indiqué « Le dernier message à l'endroit des militants de Yamoussoukro, c'est qu'ils sachent que c'est nous qui recevrons.

Ici, si vous voulez, c'est le berceau du Pdci-Rda du fait qu'Houphouët est d'ici ; donc nous nous réclamons les petits enfants d'Houphouët. Aujourd'hui, il s'agit d'un honneur que le Président Bédié, notre candidat, veut rendre au Pdci-Rda et à son père fondateur. C'est à nous donc de recevoir Bédié et toutes les délégations qui arrivent. Je leur demande de se mettre à ma disposition comme ils l'ont toujours fait ; ils me l'ont déjà signifié, ils seront avec moi. Que ce qu'ils ont dit soit mis en application. »

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.