Guinée: Des agents des FDS en formation sur la prévention des conflits éventuels liés aux élections

11 Septembre 2020

« Formation des forces de sécurité hommes/femmes (policiers, gendarmes, militaires, etc.) sur la prévention et la gestion des conflits, sur leur rôle et celui des femmes leaders communautaires dans le maintien de la paix en période électorale » est le thème d'un atelier de formation de 8 jours organisé à Dubreka par le ministère de la défense nationale en partenariat avec le programme des nations unies pour le développement (PNUD).

Cet atelier lancé ce vendredi 11 septembre 2020 et financé par le fonds des nations unies pour la consolidation de la Paix(PBF) s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d'appui aux femmes leaders communautaires pour la prévention des conflits éventuels liés aux élections législatives et présidentielles 2020.

Selon les organisateurs, cette présente formation s'inscrit dans cette dynamique, celle de doter les agents des forces de défense et de sécurité (FDS) des cinq communes de Conakry de connaissances nécessaires leur permettant de jouer pleinement et efficacement leurs rôles dans la gestion des futures échéances électorales. Elle vise l'implication des femmes et filles leaders dans la prévention, la gestion et la résolution et la résolution des conflits, surtout électoraux, dans la ville de Conakry.

NFally Kakoro coordinateur du projet, l'objectif général est de renforcer les connaissances des forces de défense et de sécurité des cinq communes de Conakry sur les systèmes électoraux, les enjeux des élections législatives et le rôle des forces de défense et de sécurité dans la prévention et gestion des conflits avant, pendant et après le scrutin législatif et présidentiel.

« 80 participants (police, gendarmerie et autres acteurs) sont identifiés dans les gendarmeries et commissariats des cinq communes de Conakry et leurs connaissances renforcées en matière de processus électoral, les modes de scrutin applicables aux élections législatives en Guinée ainsi qu'à leurs rôles dans la gestion du processus électoral ; La compréhension des participants est améliorée et/ou renforcée sur les défis et les enjeux des élections législatives et présidentielles de 2020; Les 100 FS connaissent leurs rôles dans la prévention et la gestion des conflits avant, pendant et après le scrutin législatif ; Les participants sont outillés en matière de connaissances leur permettant d'améliorer leur intervention pour le maintien de la paix et la préservation de la quiétude sociale avant, pendant et après les élections ; La coexistence pacifique entre les différentes parties prenantes du processus électoral au niveau communal est renforcée ; Les 100 agents des forces de défense et de sécurité sont en partenariat avec la CENI et participent au CIP(Comité inter parties); Un cadre de concertation est régulièrement organisé entre les 85 bénéficiaires sur les aspects sécuritaires et l'état d'avancement du processus électoral dans le pays », sont les résultats attendus.

La cérémonie de lancement des activités a connu la présence du représentant du maire de la commune urbaine de Dubreka et Dr Aboubacar Soumah secrétaire général chargé de l'administration de Dubreka représentant le préfet.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.