Tunisie: Handball | Reprise du sept national - En pensant à l'Egypte

12 Septembre 2020

Au programme des préparatifs du Mondial, des stages internes et une participation aux tournois de Suisse et du Qatar.

La clôture de la saison 2019 -2020 prévue le 26 courant, c'est-à-dire avec le déroulement de la finale de la Coupe de Tunisie, sonnera la reprise pour le sept national qui prendra immédiatement le relais pour une longue mobilisation en prévision du championnat du monde qu'abritera l'Egypte au mois de janvier prochain. D'ici à cette importante échéance ,pas de répit pour nos internationaux qui auront, trois bons mois durant ,à cravacher dur et à aller au charbon ,afin de nous faire oublier le douloureux fiasco de la dernière CAN, de triste mémoire de Radès.

Sami Saïdi à l'œuvre

Pour ce faire, une préparation digne d'un Mondial s'impose. Or, pour le moment, le menu est tout ce qu'il y a de plus maigre : participation aux tournois internationaux prévus en Suisse et au Qatar, puis... le néant ! Autrement dit, hors-d'œuvre oui, plat de résistance non. Pourquoi ? Tout simplement parce que la direction technique nationale de la Fthb, gérante de ce dossier, n'a pu faire mieux. Toujours est -il qu'il ne faut pas abandonner l'espoir de voir cette instance user encore d'acrobaties et... réussir l'exploit de dénicher d'autres « sparring-partners » en Europe pour le sept national. En attendant que ce «miracle» se produise, une nouvelle page s'ouvre pour la sélection dont les rênes techniques font peau neuve avec l'avènement de Sami Saïdi, en remplacement de l'Espagnol Toni Gerona. Un choix, on le sait, salué par tout le monde en considération pour la richesse du CV du successeur. Celui -ci semble prêt à ne pas décevoir tous ceux qui ont cru en lui. En témoignent ses fréquentes navettes entre Tunis et Sousse, ses réunions sans fin avec le staff de la DTN et le nouveau conseiller technique des équipes nationales Sayed Ayari, sans compter les ponts qu'il a établis avec les entraîneurs des clubs dans le cadre de la concertation. Ainsi, moins d'un mois après sa nomination, l'ex-titi de la Perle du Sahel n'est plus, oserions-nous dire, dépaysé. Prenant possession de l'actuelle liste élargie de la sélection qu'il a héritée de son prédécesseur, il nous a confié qu'il est en train de l'étudier à la loupe. «Seuls les plus méritants y resteront», lance-t-il, visiblement sûr de lui. Et d'ajouter : «Bien évidemment, il y aura du nouveau, avec le rappel de certains joueurs et la première convocation d'autres éléments qui, je pense, auraient été lésés jusqu'à présent, l'objectif étant de mettre en place un groupe plus solide et plus homogène dans ses trois compartiments».

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.