Congo-Kinshasa: L'ONU réaffirme son soutien pour instaurer la paix et la stabilité dans l'est du pays

12 Septembre 2020

Après la vague d'attaques contre les civils dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a réaffirmé le soutien et l'engagement de l'ONU pour la paix dans cette région.

« Le Secrétaire général exprime son inquiétude face à la violence continue dans le territoire d'Irumu, notamment à la frontière de l'Ituri et du Nord Kivu », a indiqué son porte-parole dans une déclaration de presse publiée dans la nuit de vendredi à samedi.

Les attaques récentes dans cette région de l'est de la RDC ont une fois de plus causé la mort de nombreux civils. Cette zone continue de subir des violences intercommunautaires tout en demeurant la cible de membres des Forces démocratiques alliées (ADF), un groupe armé qui y sévit.

Par la voix de son porte-parole, M. Guterres a réitéré le soutien de l'ONU aux autorités congolaises pour traduire en justice les auteurs d'attaques contre des civils, les forces de sécurité nationales et les Casques bleus de la Mission des Nations Unies (MONUSCO) en RDC.

Le Secrétaire général a réaffirmé « l'engagement des Nations Unies à soutenir le peuple et le gouvernement de la RDC dans leurs efforts pour instaurer la paix et la stabilité dans l'est du pays ».

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.