Madagascar: Les fidèles catholiques affluent dans les églises

La première messe dominicale dans les églises catholiques a attiré du monde. Des églises ont accueilli plus de cent fidèles en une messe.

A l'église catholique à Antanimena, par exemple, ils étaient plus de cinq cent personnes à assister à la messe du matin. « Les fidèles sont arrivés en masse, nous n'avons pas pu les repousser », indique un laïc, hier. Les fidèles s'assoyaient à quatre, à cinq et même à six par banc. Dans d'autres églises, les organisations ont été différentes. A la paroisse d'Antohomadinika, entre autres, trois messes ont été célébrées simultanément, samedi après-midi, dimanche matin et dimanche après-midi, les fidèles ont été accueillis dans trois bâtiments différents. Ils ont célébré l'eucharistie, et les religieux ont partagé les éléments eucharistiques aux fidèles.

Le chef d'Etat, Andry Rajoelina, a été, pourtant, clair, lors de son dernier discours sur les mesures sanitaires. Le nombre des fidèles qui assiste à une messe ne doit pas dépasser les cent et le partage des éléments eucharistiques n'est pas encore autorisé. Des prêtres ont indiqué que des mesures ont été prises, pour éviter la propagation du coronavirus. « Nous avons désinfecté nos mains, avant le partage des eucharisties », souligne un prêtre à Antohomadinika.

A La Une: Religion

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.