Congo-Kinshasa: Beni - Les Communautés locales reçoivent des ouvrages et équipements pour leur relèvement socio-économique

communiqué de presse

" Nous avons suivi des formations en menuiserie à Mavivi. Nous avons reçu des scies et des rabots qu'on nous a remis aujourd'hui. Je suis sûr que nous allons faire des bonnes choses ». Ainsi s'est exprimé Muhindo Kiriki Siméon, un jeune vulnérable de Mavivi, à Beni, au Nord-Kivu.

Muhindo Kiriki Siméon fait partie des 432 jeunes dont 242 filles qui ont bénéficié de projets de réinsertion socio-économiques financés par la Communauté internationale dans le cadre du Programme de stabilisation et de reconstruction des zones sortant des conflits armés (STAREC). Quelque 58 associations composées de 630 ménages vulnérables sont aussi concernés par ces projets qui visent la réinsertion socio-économique des bénéficiaires des petits projets intégrateurs dans le cadre du grand Projet dénommé "Ensemble pour Beni".

La cérémonie de remise des ouvrages et équipements a eu lieu le 9 juin à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni. De nombreux jeunes, les membres des communautés concernées, les officiels, des élus du territoire et différents partenaires du programme STAREC, sont venus assister à la cérémonie de remise symbolique des ouvrages et matériels de réinsertion socio-économiques.

En effet, pour ces projets spécifiques exécutés sous les volets « Dialogue démocratique et Relance économique », plusieurs ouvrages ont été construits. En ce qui concerne le volet Dialogue démocratique, 4 sources d'eau ont été aménagées dans la zone de Mavivi et une paillote de paix construite à Mabalako, tous en secteur de Beni-Mbau.

Dans le secteur de Rwuenzori, une salle polyvalente a été construite à Kalunguta, un terrain de football à Nzenga, et enfin 3 salles de classe, un bâtiment destiné aux enseignants et des latrines ont été construites à l'école primaire Masangi.

Pour le pilier « Relance économique » des Kits AGR (activités génératrices de revenus) ont été remis en faveur des ménages vulnérables alors que des kits de réinsertion l'ont été pour les jeunes après une formation en divers métiers.

La Ministre provinciale des Affaires sociales, Pelagie Kabalo qui a procédé aux remises officielles de ces projets aux communautés, n'a pas manqué d'interpeller les uns et les autres sur ce que cela peut apporter comme retombées : « Pour la suite du processus, nous appelons les autorités territoriales, locales et coutumières ainsi que les communautés bénéficiaires à capitaliser les acquis du Projet ensemble pour Beni », a -t-elle déclaré.

Le député provincial, élu de Beni, Paluku Anselme Kitakya, a appelé le gouvernement et la communauté internationale à continuer à soutenir les communautés de Beni : « Je sais que ce sont des projets louables. Je voudrais au nom de la population du territoire et ville de Beni qui nous ont choisis comme leurs représentants, vous dire que le besoin de paix et de stabilité, le besoin de relance économique ainsi que de restauration de l'autorité de l'Etat, restent encore immenses et que du coup, j'appelle le gouvernement provincial ainsi que ses partenaires, mais aussi la population du territoire de Beni de rester sur la même lancée pour réaliser encore des actions en faveur de notre population ».

Le chef de bureau intérimaire de la MONUSCO, Essoh Essis a souligné que « l'appui à la stabilisation est une des priorités stratégiques de la MONUSCO ; mais afin d'y parvenir l'apport de toutes les institutions, tant provinciales que nationales, tant publiques que privées est nécessaire ». Cet appui n'est pas possible « sans l'appropriation des communautés et de ses représentants », a -t-il souligné.

Le projet Ensemble pour Beni avait été mis en place en 2018 dans le cadre du programme STAREC dans l'objectif de favoriser la stabilité et la paix durable, essentielles au développement socio-économique de la région de Beni en proie à l'insécurité depuis plusieurs années.

Les projets inaugurés le 9 septembre ont été exécutés par les ONG et organisations internationales telles que Interpeace, Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et t World Vision avec leurs partenaires locaux pour un montant de 200. 000 dollars.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.