Cameroun: Concours administratifs - Le Minfopra dans les salles d'examen

Joseph LE s'est assuré hier à Bertoua, du bon déroulement des épreuves écrites du concours direct pour le recrutement de 30 contrôleurs-adjoints du travail et de la prévoyance sociale.

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Joseph LE, accompagné notamment du gouverneur de l'Est, Grégoire Mvongo, a effectué une visite de travail inopinée hier dimanche, dans la ville de Bertoua. Le Minfopra s'est rendu au lycée scientifique de Bertoua, où se déroule le concours direct pour le recrutement de 30 contrôleurs-adjoints du travail et de la prévoyance sociale. Ce, afin de s'assurer d'une part, du bon déroulement des épreuves.

« Nous sommes satisfaits par ce que nous venons de voir ici, dans le centre d'examen de Bertoua (...) Nous constatons que toutes les mesures ont été prises, aussi bien en ce qui concerne les gestes-barrières contre la propagation de la covid-19, qu'en ce qui concerne l'organisation même des épreuves », a déclaré Joseph LE. Sur l'ensemble du site où 155 candidats ont été répartis dans sept salles d'examen, il y a des points pour se laver les mains avec de l'eau coulante et du savon. De même, la distanciation physique est respectée et tous les candidats et le personnel administratif arborent un masque de protection facial.

D'autre part, l'occasion a été également saisie pour tester le système installé pour le déroulement des épreuves orales des concours, par le biais de la vidéo-conférence. Un procédé que le Minfopra compte implémenter dès cette année. «Un candidat qui est admissible à un concours et qui se trouve à Moloundou par exemple, et qui doit être obligé d'aller jusqu'à Yaoundé, la distance est extrêmement longue. Il y a des risques sur le chemin. C'est pour cela que, mettant en œuvre les hautes directives du chef de l'État, que nous a d'ailleurs rappelé récemment le Premier ministre, chef du gouvernement, dans le cadre de la feuille de route assignée au ministère de la fonction publique et de la réforme administrative, nous avons décidé d'aller plus loin dans le sens de la dématérialisation et de la simplification des procédures», explique Joseph LE.

Aussi, s'agissant des concours, les épreuves orales devraient-elles se passer désormais simultanément dans les dix régions, par système de visioconférence. «Les jurés seront basés à Yaoundé, mais les candidats vont s'arrêter au niveau du chef-lieu de leur région et vont subir les épreuves devant un écran. Le test que nous venons de faire ici me semble prometteur. Nous ne devrions pas avoir beaucoup de problèmes, étant donné que le matériel est déjà acquis et ventilé dans les dix régions », se satisfait Joseph LE, qui a achevé sa visite par une descente sur le chantier de construction des locaux de la délégation régionale du Minfopra.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.