Afrique: CAF - La succession d'Ahmad Ahmad ouverte

Le président de la CAF Ahmad Ahmad
14 Septembre 2020

Le processus électoral de la future assemblée générale élective à la présidence de la Confédération africaine de football (Caf) est officiellement lancé depuis vendredi dernier avec l'ouverture du dépôt des candidatures. Les postulants ont deux mois, à savoir jusqu'au 19 novembre pour se manifester.

L'élection du nouveau président de la faîtière du football africain aura lieu le 12 mars 2021 à Rabat au Maroc, en marge de l'assemblée générale élective, conformément aux décisions du comité exécutif de la Caf, qui s'est réuni le jeudi 10 septembre en visioconférence.

La Caf dévoilera les noms des candidats retenus le 11 janvier 2021. Élu à la tête de l'institution le 16 mars 2017 en Éthiopie, le Malgache Ahmad Ahmad ne s'est officiellement pas encore prononcé, s'il briguera ou non un nouveau mandat de 4 ans. Mais selon certaines indiscrétions, il aurait confié à certains soutiens lors d'une visite au Caire en Égypte, son intention de rempiler.

Il faudrait cependant des arguments solides à Ahmad Ahmad pour convaincre les présidents des fédérations africaines de le reconduire à la tête de la Caf. Son mandat a connu beaucoup de soubresauts avec notamment les glissements des dates de l'organisation de la Can, mais également au niveau de la gestion interne qui a amené la Fifa à installer un comité de contrôle dirigé par la Sénégalaise Fatma Samoura, secrétaire générale de la Fifa.

La réalité est que le Malgache ne semble plus avoir le soutien de la Fifa. Les proches d'Ahmad Ahmad reprochent au président de l'instance mondiale de vouloir trop s'immiscer dans les affaires du football africain. Avant donc de se lancer dans une autre bataille électorale, Ahmad voudrait s'assurer qu'il a le soutien de ses plus proches lieutenants dont le Marocain Faouzi Lekjaa.

Pour l'heure, aucun autre nom ne circule pour la succession du Malgache, mais une chose est certaine, il ne sera pas seul sur la ligne de départ.

Il faut rappeler que pour être candidat à la présidence de la Caf, il faut être proposé par au moins une association membre de la Caf. Le candidat doit être également soutenu par écrit par au moins trois associations nationales membres de la Caf, dont l'association nationale membre du candidat concerné.

La Caf précise que toute association nationale membre ne peut proposer et /ou soutenir plus d'un candidat. Par ailleurs, le candidat à la présidence de la Caf doit avoir joué un rôle actif dans le football (en tant que joueur ou officiel de la Fifa, de la Caf ou d'une association nationale membre de la Caf ou d'un de ses membres affiliés) durant au moins deux des cinq dernières années ayant précédé le dépôt de sa candidature.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.